Calendrier des événements

Partager sur :

Évaluation de l'impact du changement climatique sur le risque cyclonique dans les Antilles

Présentation de mémoire

L'Institut des actuaires a le plaisir de vous inviter à la présentation du mémoire d'Arnaud Dalleau sur le thème : "Évaluation de l'impact du changement climatique sur le risque cyclonique dans les Antilles".

Cette présentation aura lieu mercredi 19 mai à 12h30.

Vous pouvez dès à présent vous inscrire ICI

 

Assister à cette conférence vous permettra d'ajouter 6 points à votre score de Perfectionnement Professionnel Continu (PPC).

 

Résumé :

Comme l’indiquent les rapports du GIEC et de la CCR, le réchauffement climatique impactera très probablement l’activité cyclonique dans le bassin des Antilles d’ici la fin du siècle. Les assureurs implantés dans cette zone se doivent donc de suivre toute évolution du risque cyclonique. Apparaît alors la nécessité de se projeter et donc de simuler le climat futur.

Face à l’ampleur de l’impact du réchauffement de notre climat sur notre société, la communauté scientifique a souhaité rendre accessibles certaines projections. Cette démarche s’inscrit dans un contexte plus global de données ouvertes (ou open-data). Un des objectifs de ce mémoire est de montrer qu’il est possible pour un assureur de tirer profit de ce contexte. Dans notre cas, il nous permet de fournir une estimation l’impact financier du réchauffement climatique sur le risque cyclonique pour Groupama, assureur exposé à ce risque dans le bassin des Antilles.

Dans un premier temps, nous nous attachons à extraire les informations relatives à l’activité cyclonique dans nos données, à savoir les ouragans et leurs caractéristiques principales. Une fois les informations extraites, nous pouvons étudier l’activité cyclonique observable sur les projections climatiques. Pour transformer l’activité cyclonique observée sur les projections en pertes financières, nous faisons appel à un modèle catastrophe existant proposé par un modélisateur extérieur à Groupama. Deux approches sont alors envisagées pour coupler ce modèle catastrophe aux informations extraites des projections. La première, reposant grandement sur les projections climatiques, engendre des pertes difficilement exploitables. La seconde, n’exploitant que partiellement les projections, engendre quant à elle des pertes variant selon le scénario d'émission de gaz à effet de serre considéré.

Mercredi 19 mai 2021
12h30 - 13h30 (GMT +2)
L'événement est organisé en ligne
Intervenants
Arnaud Dalleau

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.