Liste des articles
Vue 166 fois
26 septembre 2011

Des dégradations en cascade, trop brutales?

actuariel2graph_ratings-dettes_450

La surréactivité qui a caractérisé les agences Moody’s et S&P lors de la crise de la dette européenne cet été a ranimé le débat sur leur crédibilité. Le cas de la Grèce, passée de A+ à C en moins de deux ans, avait déjà fait la Une de l’actualité; le Portugal, l’Irlande et, dans une moindre mesure l’Italie et l’Espagne ont également vu leur note souveraine être brutalement dégradée de plusieurs crans. La seule crise économique ne suffit pas à expliquer de telles chutes de note. Des questions essentielles reviennent alors : à défaut d'anticiper, les agences de notation sont-elles vraiment en mesure d'évaluer la situation des États? Ont-elles les bonnes méthodes? Doit-on continuer de les écouter?

Articles liés