Liste des articles
Vue 162 fois
18 décembre 2015

Les données sensibles en ligne de mire

Encadré
Une enquête sur la résilience des entreprises, menée par le courtier Marsh*, montre que le risque perçu comme le plus élevé en termes d’impact et de probabilité est le risque de réputation suite à la perte de données sensibles (probabilité que ce risque advienne 79 %, impact 79 %). Ces résultats ne sont pas sans rappeler l’affaire Target : victime, fin 2013, d’une cyberattaque, le groupe américain de distribution a subi le vol de données le plus important de l’histoire des États-Unis. Au total, 110 millions de clients pourraient être concernés. Même si le risque cyber est désormais clairement identifié, il semblerait que les entreprises surestiment leurs systèmes de protection : 28 % des répondants à l’enquête Marsh déclarent disposer d’une couverture d’assurance dédiée pour pallier les cyberattaques et 21 % déclarent bénéficier d’une solution assurantielle pour se protéger contre le risque de réputation suite à la perte de données sensibles. La menace est donc cartographiée mais encore peu couverte.
* Méthodologie de l’enquête : publiée fin octobre 2015, l’enquête conduite par Marsh et Disaster Recovery Institute International (DRII) recueille les réponses de 200 cadres supérieurs, professionnels du risque et responsables de la continuité de l’action, dans des moyennes et grandes entreprises du monde entier.

Articles liés