Mémoire d'actuariat

Evaluation de la rentabilité d'un contrat de prévoyance collective dans le cadre de l'ORSA
Auteur(s) LISSOT Typhaine
Société CNP Assurances
Année 2019
Confidentiel jusqu'au 20/02/2021

Résumé
En vue de l'entrée en vigueur de la Directive européenne Solvabilité 2 au 1er janvier 2016, les assureurs ont été amenés ces dernières années à revoir leur système de gouvernance et leurs politiques de gestion des risques. CNP Assurances a mis en oeuvre un cadre intégré d'évaluation interne de sa solvabilité et de ses risques (Own Risk and Solvency Assessment ou ORSA), depuis la définition de l'appétence aux risques jusqu'à sa déclinaison dans les politiques de risques de la compagnie, et plus particulièrement dans la politique de souscription. Les unités d'affaires intègrent dorénavant à leur tableau de bord d'activité la maîtrise de la consommation de leurs budgets de risques, définis en rapport avec le besoin global de solvabilité de la compagnie. En parallèle, elles évaluent la rentabilité de chaque affaire nouvelle en regard du capital ORSA consommé afin de piloter au mieux le développement de leurs activités. Dans le cadre de ce mémoire, nous nous intéressons plus spécifiquement à la rentabilité des contrats de prévoyance collective au sens large (décès, incapacité, invalidité, santé et dépendance) commercialisés auprès des entreprises du secteur privé. Nous modélisons ces contrats collectifs en tenant compte de leur consommation en capital ORSA, évaluée de façon simplifiée en fonction des caractéristiques propres à chacun des contrats considérés. L'objet de cette étude est d'appréhender certains leviers de la rentabilité d'un contrat de prévoyance collective dans le cadre de l'ORSA tel que défini par CNP Assurances. Nous nous intéressons tout particulièrement aux risques de souscription, à leur calibration dans le modèle et à quelques mécanismes permettant de les maîtriser.

Abstract
In recent years, European insurance companies have intensified their efforts in order to comply with the European Solvency 2 Directive, which came into force on January 1st 2016. In particular, they thoroughly reviewed their grovernance and risk management policies. CNP Assurances designed and implemented an integrated framework for tis own risk and solvency assessment (ORSA), by defining its risk appetite and by declining it into the company's risk policies, especially into its underwriting policy. The business units now manage their activities taking into account their consumption of risk budgets, defined in accordance with the company's global solvency needs. At the same time, they assess the profitability of their new business considering its consumption of ORSA capital in order to better monitor their business development. In this study, we focus on assessing the profitability of group protection schemes (including death and disability benefits, as well as health and care insurance) marketed to private companies. We model these group protection schemes taking into account their consumption of ORSA capital, which we basically assess in accordance with their specific conractual conditions. The aim of this study is to grasp some of the drivers of the profitability of such group protection schemes within the ORSA framework as it has been designed by CNP Assurances. In particular, we consider all the underwriting risks related to these schemes, we calibrate these into our ORSA model and discuss some mechanisms allowing us to better manage them.