Mémoire d'actuariat

Modèle de calcul du Risk Adjustment sous IFRS 17 – Méthode quantile
Auteur(s) ABADLIA Y.
Société Allianz France
Année 2021
Confidentiel jusqu'au 22/03/2023

Résumé
Selon la définition de la norme IFRS 17, le Risk Adjustment (RA) reflète la compensation requise par une entité d’assurance, pour porter l’incertitude dans les futurs flux de trésorerie dus aux risques non financiers (IFRS17. 37). L’incertitude porte sur le montant et la date d’occurrence des flux de trésorerie pris en compte explicitement dans le modèle. La problématique principale de ce mémoire analyse l’assimilation du RA à un coût de capital, d’autant plus que la norme exige de publier un intervalle de confiance associé au Risk Adjustment (IFRS 17. B92) afin de permettre la comparaison entre les compagnies d’assurances ; Cela nécessite de mettre en œuvre des méthodologies de conversion du montant de RA issu d’un calcul CoC en seuil de confiance; ce mécanisme étant en revanche totalement intrinsèque dans le cadre d’une approche RA quantile. L’objectif principal de ce mémoire est d’analyser les limites de la méthode CoC utilisée par plusieurs acteurs de la place et proposer une approche alternative avec une méthode quantile. Le principe de cette méthode est de considérer une déviation au seuil α (seuil de référence IFRS) des flux de passifs ou plus directement du facteur de risque sous-jacent (taux de mortalité par exemple) sur un horizon de projection représentatif des engagements (telle que la duration). Le seuil en question ne doit pas nécessairement correspondre au seuil 99.5% Solvabilité 2 mais être plutôt considéré comme moins adverse (par exemple 75%), en fonction de d’appétence aux risques de la compagnie. Les éléments évoqués dans ce mémoire nous ont permis d’illustrer la méthode VAR pour calculer les risques biométriques de mortalité/longévité, mais une approche similaire pourrait être adaptée pour les autres risques techniques (Exemples : rachats, frais,….).

Abstract
According to the definition of the IFRS 17 standard, the Risk Adjustment (RA) reflects the compensation required by an insurance entity to carry the uncertainty in future cash flows due to non-financial risks (IFRS17 .37), uncertainty concerns the amount and date of cash flows explicitly included in the model. The main problem comes from the definition of the RA itself which is not referring to any kind of Cost on Capital, especially since it requires the publication of a confidence interval (IFRS 17. B92) associated with the Risk Adjustment published by insurance company to allow comparison with other companies; this would require additional calculations that do not seem easy to define in the case of CoC method where it does for quantile method. The main role of this actuarial report is to challenge the CoC method used by several insurers and propose an alternative approach based on a quantile method . The principle of this method is to consider a deviation from the α threshold (IFRS reference threshold) of the liability flows or more directly of the underlying risk factor (e.g. mortality rate) over a projection horizon representative of the liabilities (such as the duration). The threshold in question should not necessarily correspond to the 99.5% Solvency 2 threshold but rather be considered as less adverse (e.g. 75%), depending on the company's risk appetite. The topics discussed in this report have allowed us to illustrate the VAR method for calculating biometric mortality/longevity risks, but a similar approach could be adapted for other technical risks (e.g. surrenders, fees, ....).