Mémoire d'actuariat

Modélisation de la revalorisation des contrats d'assurance-vie euro
Auteur(s) KASONGO MAKANDA Pamphy
Société Société Générale Assurances
Année 2019
Confidentiel jusqu'au 17/11/2022

Résumé
La réglementation impose aux assureurs vie – épargne des mesures prudentielles sur les rendements minimums qu’ils promettent. Une partie des bénéfices réalisés au-delà de ces rendements minimums garantis doit être redistribuée aux assurés sous 8 ans et viennent s’ajouter à ces derniers. Le pilotage de la Participation aux Bénéfices et donc le choix du taux de revalorisation sont d’une importance stratégique pour les assureurs vie mais également pour les épargnants car cette problématique touche directement à la question de la rémunération de leur épargne. En effet dans le contexte actuel des taux bas, un taux servi trop faible couplé à une concurrence agressive du marché expose les assureurs vie à des rachats. Inversement, un taux servi trop attractif entraînerait certes un gain de nouvelles affaires mais aussi une dilution excessive de leurs fonds en euros et augmenterait donc leur exposition en cas de hausse des taux. Ce mémoire propose une modélisation du taux de revalorisation des contrats d’assurance vie en euro. Après avoir comparé les deux modèles de taux cible proposés dans ce mémoire, la politique de revalorisation mise en place est évaluée dans trois scénarios différents : scénario central déterministe, scénario des taux bas et scénario de stress extrême. Mots clés : Algorithme de PB, Provision pour Participation aux Bénéfices, Modèle de projection ALM

Abstract
Regulations enforce prudential measures on life and savings insurers, regarding their minimum guaranteed returns. Part of the profit earned above those guaranteed minimum returns must be redistributed to policyholders under 8 years and are added to those. The steering of this Profit Participation and the selection of the revaluation rate are of strategic importance for life insurers but also for policyholders as this issue directly affects their savings. Indeed, in this current low rate environment, a low served rate coupled with aggressive competitors on the market exposes life insurers to withdrawals. On the opposite side, although a very attractive served rate would generate profits from new business value, it would create an excessive dilution of the Euro funds and increase their exposure in case of increasing interest rates. This thesis suggests a modeling of the revaluation rate of life insurance contracts in Euro. After comparing the two target rate models explained in this paper, the revaluation policy put in place is evaluated in three different scenarios: a central deterministic scenario, a low rate scenario and an extreme stress scenario.