Mémoire d'actuariat

Etude de l\'impact d\'une affaire nouvelle sur le SCR prime en assurance automobile
Auteur(s) ALFEDDY Mohammed Abid
Société Mazars Actuariat
Année 2018

Résumé
Les sociétés d'assurance sont amenées principalement à gérer l'aspect aléatoire des risques transmis par leurs clients en contrepartie d'une prime. Ces risques transférés sont sujets à des modélisations puisqu'ils définissent, entre autres, le profil de risques de la compagnie. pour tenir tous ses engagements vis-à-vis des clients, l'assureur a donc l'obligation de disposer d'un capital permettant de se couvrir contre le risque de ruine. C'est précisément l'un des principaux objectifs de la réforme Solvabilité 2, entrée en vigueur le 1er janvier 2016, qui a imposé aux différents acteurs européens du marché de l'assurance un nouveau mode de calcul du capital réglementaire Solvency Capital Requirement (SCR). Ainsi, il appartient aux compagnies d'assurance de justifier aux régulateurs et à toutes les "parties prenantes" de l'entité que ce capital correspond bien au profil de risques assumé. Cependant, l'un des enjeux actuels pour les assureurs est de trouver le bon compromis entre solvabilité, rentabilité et croissance dont la relation est plus complexe qu'il n'y paraît. En effet, on peut prouver que si la solvabilité se mesure par le montant du capital disponible, plus celui-ci est élevé, moins - toute choses égales par ailleurs - la rentabilité sera élevée. De plus, la rentabilité peut être impactée négativement par la croissance en acquérant de nouveaux clients que l'on ne connaît pas et qui peuvent être plus risqués que ceux que l'on a déjà en portefeuille. Ainsi, l'établissement de plans stratégiques est primordial pour gérer le capital d'une façon à optimiser au maximum ces trois variables. La problématique présente dans ce mémoire est donc de voir à quel point un nouveau client va déformer le profil du risque de l'entreprise, plus exactement le risque de prime. Ainsi, nous cherchons à étudier l'impact d'une affaire nouvelle sur le capital réglementaire dans un portefeuille d'assurance automobile en modélisant sa sinistralité future. L'objectif est de permettre à l'assureur d'identifier, dès la souscription, l'ajustement à faire afin de trouver le point optimal entre solvabilité, rentabilité et croissance.

Abstract
Insurance companies are mainly brought to manage the random aspect of the risks transmitted by their customers in return for a premium. These transferred risks are subject to modeling since they define, among other things, the risk profile of the company. To meet all its commitments to customers, the insurer has the obligation to have capital to hedge against the risk of ruin; This is precisely one of the main objective of the Solvency 2 reform, which came into effect on January 1st 2016, whch imposed on the various European actors of the insurance market a new way of calculating regulatory capital: Solvency Capital Requirement (SCR). Thus, it is up to the insurance companies to justify the regulators and all \"stakeholders\" of the entity that this capital correspond to the risk profile assumed. However, one of the current challenges for insurers is to find the right balance between solvency, profitability and growth, the relationship of which is more complex than it seems. Indeed, it can be shown that if solvenvy is measured by the amount of available capital, the higher it is, the less - all other things being equal - profitability will be high. In addition, profitability can be negatively impacted by growth by acquiring new customers that we do not know and that may be riskier than those already in the portfolio. Thus, the establishment of strategic plans is essential to manage the capital in a way to maximize these three variables. This paper tries to assess how much a new client will distort the risk profile of the company, more precisely the risk of premium. Thus, we seek to study the impact of a new policy on regulatory capital in a car insurance portfolio by modeling its future loss experience. The objective is to allow the insurer to identify, from the moment of subscription, the adjustment to be made in order to find the optimal point between solvency, profitability and growth.

Mémoire complet