Mémoire d'actuariat

Eurocroissance : Construction d'un mécanisme de bonification équitable
Auteur(s) BOSSUT Solène
Société Forsides
Année 2019

Résumé
La loi PACTE a l'ambition de donner aux entreprises les moyens d'innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois. Le gouvernement mise pour cela, entre autres, sur la renaissance du produit Eurocroissance permettant d'investir sur des actifs plus risqués que pour un contrat libellé en euros mais qui a connu un succès mitigé. L'une des explications est une communication délicate d'un produit jugé trop complexe. Afin de le simplifier, il est envisagé d'unifier le rendement servi aux assurés tout en bonifiant les engagements de plus longues durées. Cette unification du rendement servi aux assurés passe par le retrait de la PM présenté dans le projet de loi. Néanmoins, la PM permet dans l'ancien Eurocroissance de récompenser les placements de long terme ainsi que la prise de risque. Son retrait implique l'introduction d'une problématique d'équité. En effet, pour exemple, deux assurés ayant des niveaux de garanties différents sur une même durée auront - en absence de PM - un remboursement au terme identique lors de scénarios favorables bien que l'un d'eux porte le risque d'un remboursement inférieur en cas de scénarios choqués. L'objet de ce mémoire est donc de proposer des réponses à cette problématique d'inéquité. L'approche étudiée consiste en la redistribution d'une partie de la PB à distribuer en fonction des caractéristiques des assurés, présentée comme étant une bonification. Plusieurs méthodes de redistribution de cette partie PB pour bonification sont proposées. L'intérêt économique de ces modifications du points de vue de l'assuré est vérifié, ainsi que la viabilité financière du point de vue de l'assureur.

Abstract
The main purpose of the PACTE bill is to help companies across business sectors. To make it easier to innovate, grow and create jobs. One of the tools in the bill to achieve that goal is to rebirth the Eurocroissance product which allows insurers to increase the risk of their assets allocations in comparison to euro products but did not meet with success. One of the reasons that could explain that lack of success was the complexity of the product which induces communication issues with the policyholders. In order to simplify the product, the bill unifies the return given to the policyholders but adds a profit-sharing add-on to reward risk takers. The unique return for all policyholders implies that the PM (mathematical reserve) isn’t part of the product anymore. However, in the former Eurocroissance product, the PM was the tool allowing the insurer to reward risk takers by giving them higher returns. Therefore, without the PM a fairness issue arises. Indeed, two contracts with the same maturity but different capital guarantees will have the same internal rate of return under a favourable scenario while the one with the lowest guarantee will have more losses under a stress scenario. The goal of this thesis is to give an answer to that fairness issue by distributing a part of the profit-sharing depending on the features of the contracts. This thesis proves the economics advantage of those modifications for the policyholder, as well as the impacts on the insurer P&L.

Mémoire complet