Mémoire d'actuariat

IFRS 17 en épargne Euro: Analyse des enjeux et des choix structurants du modèle VFA
Auteur(s) CREMILLIAC A., SAIDI Y.
Société SECOIA
Année 2021

Résumé
4 ans après l’entrée en vigueur du référentiel Solvabilité II, l’homogénéisation des normes prudentielles et comptables continue avec les travaux préparatoires à IFRS 17. Il revient aux compagnies d’assurance d’établir un plan d’études normatives et une batterie de tests afin d’établir les choix méthodologiques les plus pertinents au regard de l’activité assurantielle et du besoin de pilotage des métriques clés. En plus des problématiques liées aux évolutions économiques futures, les enjeux long terme de l’activité d’assurance vie introduisent une complexité supplémentaire dans l’élaboration d’un résultat annuel qui se veut le dégagement à court terme d’une quote-part de rentabilité prospective qui ne peut s’appréhender que sur le temps long. Par conséquent, les assureurs mettent en place des méthodologies d’estimation de la rentabilité intrinsèque de leurs portefeuilles d’assurance ainsi que des approches de dégagement des résultats annuels au fur et à mesure des services rendus à l’assuré. Bien qu’IFRS 17 apporte un cadre d’estimation et d’évaluation censé normer les pratiques auprès des assureurs, certains choix méthodologiques à fort impact sur les états financiers sont laissés à la discrétion des acteurs du marché. En se basant sur un modèle de projection de cash-flows actif-passif, l’objectif de ce mémoire est donc de fournir une grille d’analyse des choix méthodologiques possibles. En activité d’épargne, ces choix vont notamment concerner les niveaux de granularité des calculs de la CSM, l’approche d’amortissement des résultats, la composante d’investissement, les anticipations des rendements financiers futurs du portefeuille et l’approche d’analyse de mouvement de la valeur intrinsèque. Mots clés : IFRS 17, IFRS 9, assurance vie, VFA, CSM, unités de couverture, analyse de mouvements, transition.

Abstract
4 years after Solvency II official introduction, financial homogenization of prudential standards and accounting rules continues with IFRS 17’s preparatory works. Each insurance company has to establish its own choices on several areas based on normative studies and sensitivity tests, in order to efficiently capture its own business specificities. Complexity of life insurance business and particularly savings activity with discretionary benefits resides in its dependence to future economic scenarios on the one hand and in its long-term and high duration contracts on the other hand. Thus, assessing an annual P&L that is a portion of a long-term and uncertain prospective profitability is not straightforward and necessitates actuarial techniques to assess the embedded value of inforce contracts first and second to design a margin-release methodology in line with the service provided to policyholders. Even if the IASB provides an assessment and valuation framework to align market practices within European insurers, several methodological choices embedding material impacts remain at the discretion of insurance companies. We show through this memorandum that these choices should be performed based on sensitivity tests on the key metrics of the company at the date of valuation but also on prospective evolution of these key metrics over time. Based on an ALM model that projects future cash-flows, the objective of our works is providing key analysis of possible methodological choices. On savings business, these strategic choices are related to the granularity level of the CSM computation, future margins release methodology, investment component, future financial returns assessment and the VIF analysis of movement approach. Key words: IFRS 17, IFRS 9, life insurance, VFA, CSM, coverage units, movement analysis, transition.

Mémoire complet