Mémoire d'actuariat

Prise en compte du coût du SCR dans une étude ALM de choix d\'allocation d\'actif optimale
Auteur(s) EK Ouk-Dom
Société Périclès
Année 2017

Résumé
Le métier d'un assureur est, avant tout, de respecter les engagements pris envers ses assurés. De son point de vu, ces engagements se matérialisent sous la forme de flux futurs financiers à couvrir. Un des objectifs de l'étude ALM est donc de rechercher une composition d'actif du portefeuille permettant de générer un maximum de rendement avec un minimum de risque tout en couvrant, au minimum, les passifs de l'assureur. Le choix de l'allocation d'actifs du portefeuille est réalisé selon des critères de rendements et de risques. Cependant, avec la mise en place de Solvabilité II, détenir un actif risqué dans son portefeuille impose, à l'assureur, d'immobiliser un capital plus important. Dans cette optique, plus un actif est risqué, plus l'assureur devra immobiliser du capital. La problématique posée aux assureurs sur cette immobilisation est qu'elle génère un coût impact défavorablement le résultat global du portefeuille. En effet, plus l'assureur devra immobiliser du capital, plus ce coût sera élevé. La prise en compte de ce coût a pour conséquence de modifier la composition du portefeuille optimal. La question est alors de savoir quelle stratégie d'allocation d'actif choisir compte tenu de ce nouveau référentiel Solvabilité II. L'objet de l'étude est d'estimer au mieux ce coût de l'immobilisation du capital afin de le prendre en compte dans le choix d'allocation d'actifs du portefeuille et d'en estimer son impact.

Abstract
The main concern of an insurer is to respect its commitments to policyholders. In fact, its commitments take the form of financial flows to cover. One of the ALM study goal is to find the right asset composition in the portfolio that at least, covers the insurer liabilities. In order to determine the optimal asset allocation, it is important to consider to main variables: The yield and the risk. The idea is to look for an allocation that generates the highest level of yield with the lowest level of risk. However, the Solvency II Directive imposes to insurers to hold a certain capital according to the asset risk. In that case, the more an asset is risky, the more the required capital il high. The problem is that this immobilization has a cost, and this cost has a negative impact on the global profit of the portfolio. In that case, this cost has an impact on the optimal allocation. Then, the question is: how to find the optimal allocation according to the new baseline Solvency II. This study aims to better estimate the cost of capital that an insurer has to immobilize in order to take it into account in the choice of the optimal assets allocation.

Mémoire complet