Mémoire d'actuariat

Calibration et impact des actions de management dans un contexte de taux bas
Auteur(s) CAPGRAS Samuel
Société Optimind
Année 2018

Résumé
Entrée en vigueur au 1er janvier 2016, la directive Solvabilité II (S2) a introduit une nouvelle façon de calculer l'exigence en capital, fondée sur la valeur économique et a changé la manière dont les assureurs appréhendent le risque et la rentabilité. Cette approche a une importance particulière dans le domaine de l'assurance vie épargne, où l'évaluation des garanties optionnelles et la rémunération discrétionnaire des contrats, nécessitent une modélisation désormais plus complexe. Les actions du management (management actions) correspondent aux leviers de pilotage à activer par l'assureur vie, en réaction à une situation adverse conduisant à une dégradation du profil de risque. Elles constituent un élément essentiel pour modéliser de façon réaliste le fonctionnement des contrats d'épargne, dans le cadre du calcul de la meilleure estimation des provisions techniques (Best Estimate), car ils permettent de déterminer le taux servi à l'assuré et donc le prix des options et des garanties (TVOG). Ce mémoire a pour vocation d'illustrer la modélisation des actions du management dans un environnement de taux bas, en matière de stratégie financière, et d'analyser leurs impacts sur la solvabilité et la profitabilité de l'assureur. Les actions de management étudiées sont les suivantes : une stratégie d'allocation d'actifs fixe, une stratégie d'allocation d'actifs flottante entre les bornes définies, une stratégie de gestion de la duration de la poche obligataire ainsi que l'introduction d'un cap pour se couvrir contre le risque de taux d'intérêts. Dans un premier temps, après avoir introduit le contexte réglementaire et économique de l'étude ainsi que le modèle et indicateurs utilisés, nous montrons le calibrage des différentes actions du management étudiés. Puis, dans un second temps, nous analysons la robustesse des actions du management calibrées, via un scénario de baisse des taux de 10 points de base et un scénario de hausse des taux de 50 points de base. Les impacts sur la solvabilité et la profitabilité de l'assureur dans ces deux scénarios, sont comparés avec ceux du scénario central ayant servi pour le calibrage des actions du management.

Abstract
Effective as from January 2016, Solvency 2 directive (S2) has introduced a new way of calculating the capital requirement based on economic value and has also changes how insurers dread risk and profitability. This approach is particularly important for life insurers sellin saving contracts, because valuation of optionnal guarantees and discretionary remuneration requires more complex modelling. Management actions correspond to the abilty for the leaders of the insurance company to undertake special actions or strategies to react in response to an adverse situation leading to a deterioration of the risk profile. Management actions constitute a key element for modeling saving conracts features, and compute the technical provision best estimate: it allows to determine the insured rate of return and therefore the time value of options. The purpose of this thesis, is to illustrate the modeling of management actions in a low interest rate economic context, in the domain of financial strategies and to analyze its impacts on the insurer's solvability and profitability. The management actions studied are as follows: a fixed asset allocation strategy, a floating asset allocation between defined limits, a strategy for managing the bond portfolio's duration as well as the introduction of an interest rate cap. First, after introducing the regulatory and economic framework of the study as well as the model and indicators used, we show the calibration of the different management actions studied. Then, we analyze the consistency of the calibrated management actions with a 10 basis point interest rate decrease scenario and a 50 basis point interest rate increase scenario. The effects on the insurer's solvency and profitability in these two scenarios are compared to those of the central scenario having served of the calibration of management actions.

Mémoire complet