Mémoire d'actuariat

Tarificatin d'une garantie de liquidité sur une offre d'Assurance-vie investie en Private Equity
Auteur(s) BERGERAS Alice
Société AXA France
Année 2019
Confidentiel jusqu'au 29/01/2021

Résumé
Dans le contexte économique actuel de taux durablement bas et donc de performances amoindries des fonds euros, les assureurs cherchent à diversifier l'allocation de l'épargne de leurs clients. Par ailleurs, les petites entreprises font face aujourd'hui à un manque de financement. En parallèle de ce contexte économique, l'assurance vie est l'un des placements préférés des français avec plus de 1 600 milliards d'euros collectés en 2018. L'objectif des assureurs est alors de réorienter l'épargne abondante des français allouée aux contrats d'assurance vie vers l'économie réelle. L'introduction d'Unités de compte investies en Private Equity (investissement de fonds propres dans des sociétés non cotées) est donc au coeur de l'enjeu de l'assurance vie qui cherche aujourd'hui à se dynamiser puisqu'en contrepartie des risques encourus, les investisseurs peuvent espérer une rentabilité élevée par rapport à celle des valeurs cotées similaires. Ce type de support est donc d'une part bénéfique pour leur épargne et permet d'autre part de financer l'économie réelle. Néanmoins, l'investissement dans des sociétés non cotées pose un problème majeur concernant la liquidité des parts. Depuis la loi Macron de 2015, les assureurs ont la possibilité de remettre les titrs à l'assuré en cas de rachat de ses parts ou de décès ce qui transfère le risque de liquidité aux assurés eux-mêmes. Tout au long de ce mémoire, nous travaillerons sur l'offre Nextstage Croissance proposée par AXA dans le cadre d'un investissement en Private Equity dans un contrat d'assurance vie. Le but du mémoire est de tarifer au client une garantie de liquidité permettant de remettre en numéraire l'épargne investie en Private Equity. Cette garantie de liquidité permettrait donc de dynamiser le support de Private Equity et donc d'encourager les assurés à investir dans des sociétés non cotées.

Abstract
In the current economic context of persistently low interest rates and therefore reduced performance of euro funds, insurers are seeking to diversify the allocation of their clients savings. In addition, small businesses are facing a lack of funding today. In parallel with this economic context, life insurance is one of the preferred investments of the French with more than 1600 billion euros collected in 2018. The goal of insurers is then to redirect the abundant savings of the French allocated to life insurance conracts to the real economy. The introduction of unit-linked policies invested in Private Equity (equity investment in unlisted companies) is therefore at the heart of the challenge of life insurance, which is now seeking to revitalize itself since investors can expect high porfitability compared to similarly listed securities to adequately compensate them for the risks assumed. This type of policies is both beneficial for their savings and for financing the real economy. Nevertheless, there is a major problem regarding the liquidity of the shares when investing them in unlisted companies. Since the 2015 Macron law, insurers have the option of delivering the securities to the insured inth event of a redemption of units or death, which transfers the liquidity risk to the policyholders themselves. Throughout this dissertation, we will work on AXA's unit-linked policy Nextstage Croissance which is a life insurance policy invested in Private Equity. The purpose of the study is to price a liquidity guarantee to the clients to deliver in cash their savings invested in Private Equity. This liquidity guarantee to the clients to deliver in cash their savings invested in Private Equity. The liquidity guarantee would thus boost this policy invested in Private Equity and encourage policyholders to invest in unlisted companies.