Mémoire d'actuariat

Etude des marchés parimutuels comme solution d\'assurance
Auteur(s) BLUMEREAU Estelle
Société Mazars Actuariat
Année 2017

Résumé
L'assurabilité des catastrophes naturelles est un des enjeux contemporains du secteur de l'assurance. Ainsi, une série de violents ouragans a sinistré la côte Est américaine dans la décennie 2000, puis dans ce sillage le marché de l'assurance dommages des États concernés. L'assurabilité des biens immobiliers dans ces zones a été remise en question. Le HuRLO, produit financier parimutuel objet de notre étude, est né dans ce contexte pour repousser les limites de l'assurabilité du risque ouragan. Le HuRLO est un marché parimutuel dynamique, dont l'analyse théorique met en exergue plusieurs faits structurants. Par la mutualisation géographique, il offre de fait une couverture de type assurantiel, même si celle-ci est entachée d'un risque de base. En construisant la notion d'équilibre de ce marché, nous soulignons que la participation conjointe d'assurés et d'investisseurs assure l'efficacité redistributive du produit, tout en produisant une espérance de rendement significative. Une initialisation judicieuse stabilise le marché ex ante et le dimensionne stratégiquement en fonction des besoins des assurés. Un partage équitable des gains entre assurés et investisseurs (c'est-à-dire la protection des intérêts des premiers contre ceux des seconds) est obtenu par l'équirépartition des achats sur les différentes options du marché. Cependant, une telle segmentation du territoire semble délicate à construire en pratique. Pour les assurés particuliers, le fonctionnement d'une telle option financière peut sembler opaque malgré la simplicité conceptuelle du jeu parimutuel. Pourtant l'analyse microéconomique met en évidence une utilité de l'option parimutuelle supérieure à celle de l'assurance, en fonction du risque de base et du taux de frais de gestion qui prévaut. Même si le remplacement de l'assurance classique par un HuRLO semble peu probable, l'option parimutuelle vue comme achat complémentaire à un contrat d'assurance est parfois intéressante, notamment pour couvrir la franchise en vigueur. L'intérêt principal de l'option parimutuelle réside dans ses faibles coûts de transactions. L'incertitude fondamentale sur le gain en cas d'exercice et les nombreuses restrictions à l'équilibre du marché expliquent sans doute la marginalité du produit jusqu'à aujourd'hui. Un développement des marchés parimutuels sur le modèle du HuRLO est peu crédible à l'heure actuelle, du moins pour les particuliers. Seules certaines catastrophes naturelles sont susceptibles de faire l'objet d'un tel produit, dont les ouragans en Floride sont l'exemple : une survenance régulière, un risque de base faible, des dégâts impactants sur une population disposée à payer, une couverture restreinte par l'assurance standard. Des risques de ce type prévalent en France, notamment des risques agricoles de gel ou de grêle, qu'il ne serait pas absurde de couvrir au moins en partie par du parimutuel. Néanmoins, la couverture des catastrophes naturelles, adossée à la CCR et par elle à l'État, ne dessine par d'urgence en la matière.

Abstract
The insurability of natural disasters is a contemporary challenge facing the insurance industry. For example, violent hurricanes struck the US East Coast in the decade 2000, disrupting the insurance market of the states concerned. The insurability of real estate in these areas has been questioned. The HuRLO, the financial parimutuel product that we study, was born in this context to push the limits of the insurability of the hurricane risk. The HuRLO is a dynamic parimutuel market, which the theoretical analysis highlights several structuring facts. By geographical pooling, it offers insurance coverage, even if it is tainted by a basic risk. By building the notion of equilibrium of this market, we emphasize that the joint participation of insureds and investors ensures the redistributive efficiency of the product, while producing a significant return expectancy. A judiciours initialization stabilizes emph ex ante the market and sizes it strategically according to the needs of the insured. An equitable sharing of profits between insured and investors (ie the protection of the interests of the former against those of the latter) is obtained by the equal distribution of insured persons on the coastal segments, that is to say by the equal distribution of puchases on the different options of the market. However, such segmentation of the territory seems to develop in practice. For an individual insured, such a financial option may seem hazy despite the conceptual simplicity of the parimutuel rule. However, microeconomic analysis shows that the parimutuel option is superior to insurance, depending on the base risk and the management fee rate that prevails. Even if the replacement of the traditional insurance by a HuRLO seems unlilely, the parimutueloption seen as complementary purchase to an insurance contracts is sometimes interesting, notably to cover a deductible. The main interest of the parimutuel option lies in its low transaction costs. The fundamental uncertainty about gain in the event of exercice and the numerous restrictions to the equilibrium of the market probably explain the marginality of the product until today. Development of parimutuel markets on the HuRLO model is not credible currently, at least for private individuals. Only some natural disasters are likely to be the underlying of such a product, according to the example of hurricanes in Florida : regular occurence, low base risk, damage to a population willing to pay, limited coverage by standard insurance. Such risks prevail in France, in particular agricultural risks of freezing or hail, which could be coverd at least partly with parimutuel product. Nevertheless, the coverage of natural disaster, backed by the CCR and by it with the State, does not draw urgency in this matter.

Mémoire complet