Mémoire d'actuariat

Anticipation de la déviation du BEL suivant différents états du monde
Auteur(s) ARAQI HOUSSAINI Meriem
Société BNP Paribas Cardif
Année 2016
Confidentiel jusqu'au 07/11/2017

Résumé
Sur le podium des placements préférés des ménages français, le grand vainqueur est l'assurance vie. Par le biais des contrats d'épargne, l'assurance vie est devenue un marché très attractif, de par la diversité de ses produits de placement et de ses avantages fiscaux. Dans la gamme des produits proposés, nous trouvons les contrats d'épargne en euro où l'assuré ne court aucun risque de perte de capital. En effet, l'assureur offre un rendement minimal défini lors de la souscription et se doit, pour des raisons de compétitivité, de servir le meilleur taux sous contrainte réglementaire. Néanmoins, il reste important que l'assuré soit confiant sur la solidité financière de son assureur et de sa solvabilité. Dans ce cadre, la commission européenne a mis en place un projet d'envergure : le projet Solvabilité II. Celui-ci a pour but principal d'exiger un niveau de capital dit de solvabilité permettant à toute compagnie d'assurance de faire face au risque qu'elle encourt. En effet, suite à l'évolution, entre autres, des marchés financiers et les risques qui en découlent, les assureurs se doivent de diffuser toutes les informations qui permettent de refléter le plus fidèlement possible l'image de la société et de ses engagements. Dans ce contexte, toute compagnie d'assurance est amenée à pouvoir disposer d'indicateurs évaluant le plus juste possible la hauteur de ses engagements et de connaître sa solidité face à des situations défavorables. Pour ce faire, BNP Paribas Cardiff dispose d'un modèle interne en approche formule standard qui lui permet à partir du calcul du Best Estimate Liability (meilleure estimation du passif) et du profit assureur de déterminer le montant du capital requis de solvabilité ainsi que le ratio de solvabilité de la compagnie. Afin d'anticiper les évolutions de la situation de solvabilité à moindre coût "machine", BNP Paribas Cardiff souhaite mettre en place un outil de pilotage. Cet outil consiste à fournir une évaluation chiffrée des deux indicateurs de solvabilité pour déclencher prématurément une alerte sans devoir attendre les calculs du modèle qui sont coûteux en temps. L'objectif du mémoire est la détermination d'un proxy, permettant d'appréhender l'évolution du BEL selon différentes situations financières.

Abstract
On the podium of the favorite French household investments; the big winner remains life insurance. Through savings contracts, life insurance has become an attractive market, due to the diversity of its investment products and its tax benefits. Among the range of offered products, we find savings contracts in Euro fund where the insured has no risk of capital loss. Indeed, the insurer offers a minimum return fixed when subscribing and should, for reasons of competitiveness, serve the best rate under regulatory constraint. Nevertheless, it remains important that the insured is confident about the financial strength of his insurer and his solvency. In this context, the European commission has implemented a major project: Solvency II project, whose main goal is to require a level of capital, said solvency capital, which allows any insurance company to deal with the risk it incurs. Indeed, as a result of the evolution, among others, of financial markets and the risks arising from them, insurers must disseminate any rigorous information allowing to reflect as closely as possible the image of the company and its commitments. In this sense, any insurance company is requested to have indicators assessing as fair as possible the importance of its commitments and whether she can withstand adverse situations. To do this, BNP Paribas Cardif armed itself with an internal model with standard formula approach that allows starting from the calculation of the Best Estimate (best estimate of the liability) and the insurer's profit to determine the amount of solvency capital required and the solvency ratio of the company. But in order to anticipate changes in the situation of solvency at lower “machine" cost, BNP Paribas Cardif wants to set up a management tool. This tool consists on providing a quantified assessment of the two indicators of solvency to possibly trigger an alert without waiting for the model calculations which remain costly in time. The purpose of this dissertation is to determine a proxy, allowing to intuit the evolution of the BEL according to different financial situations.

Mémoire complet