Mémoire d'actuariat

Evaluation des leviers de pilotage du résultat IFRS 17 sur un portefeuille Emprunteur
Auteur(s) AGNE Marietou Lat Sall
Société SOGECAP
Année 2019
Confidentiel jusqu'au 17/09/2021

Résumé
La norme IFRS 17 introduit des principes de valorisation du passif d’assurance par blocs et une présentation des états financiers reflétant les performances économiques de l’activité d’assurance d’une entité. L’un de ces blocs est la marge pour services contractuels. Elle représente l’estimation des profits futurs à reconnaître en résultat, à mesure que l’entité fourni les services. Ainsi, la détermination et le calcul de cette marge représentent un véritable enjeu pour les assureurs : d’une part, un impact direct sur le résultat reconnu, d’autre part, des adaptations des outils actuariels existant afin d’intégrer les principes qui lui sont liés. Dans ce sens, l’objectif de ce mémoire est de définir des leviers de pilotage du résultat IFRS 17 à travers une analyse des exigences normatives afin de minimiser la volatilité de ce résultat. La maîtrise de cette volatilité suppose dès lors de déterminer la granularité à laquelle la marge pour services contractuels (CSM) est calculée et de définir le rythme d’allocation des profits futurs en résultat. Dans le cadre de ce mémoire, nous avons défini trois méthodes d’agrégation des contrats d’un produit Emprunteur et quatre approches permettant de déterminer les facteurs d’allocations de la CSM. Ces méthodes permettent de comparer les impacts sur le résultat d’un niveau d’agrégation très fin des contrats à ceux d’un niveau moins granulaire ; et de d’étudier la sensibilité à des variations techniques de ces facteurs d’allocation. L’étude que nous avons réalisée illustre également la conformité aux contraintes normatives des méthodes d’agrégation retenues.

Abstract
The IFRS 17 Standard introduces principles for valuation of insurance liabilities by blocks and a presentation of financial statements reflecting the economic performance of an entity’s insurance business. One of those blocks is the contractual service margin. It represents the estimate of future profits to recognize in P&L as the entity provides the services. Thus, the determination and the calculation of this margin represent a real challenge for insurers: on one hand, it allows a direct impact on the recognized result and on the other hand, adaptations of the existing actuarial tools in order to integrate the principles that are linked to it. In this sense, the objective of this thesis is to define levers to pilot the IFRS 17 result through an analysis of the normative requirements in order to minimize its volatility. Controlling this volatility therefore requires determining the granularity at which the Contractual Service Margin (CSM) is calculated and defining the rate of allocation of future profits in results. As part of this brief, we defined three methods of aggregating contracts for a credit life insurance product and also four approaches defining the rate of allocation of future profits in results. These methods make it possible to compare the impacts on the result of a very fine level of aggregation of the contracts with those of a less granular level; and test the sensitivity to the variation of the technical assumptions of those allocations. The study that we carried out also illustrates the compliance with the normative constraints of the aggregation methods selected.