Mémoire d'actuariat

L\'impact de la modélisation des frais d\'un produit d\'épargne sur la rentabilité et la solvabilité d\'un organisme assureur
Auteur(s) GOHIER Simon - MARTIN Charlotte
Société CNP Assurances / FIXAGE
Année 2018
Confidentiel jusqu'au 19/06/2020

Résumé
Plus d\'un an après la mise en place, le 1er janvier 2016, du nouveau régime prudentiel Solvabilité II, les premiers bilans ont été dressés et plusieurs sujets, jusqu\'alors peu abordés, ont vu leur importance accrue. Parmi ces sujets, la modélisation des frais dans les calculs des provisions techniques prend une place majeure, son impact sur l\'évaluation du Best Estimate étant significatif. Aujourd\'hui, les pratiques de modélisation observées sur le marché ne sont pas normées et les assureurs s\'interrogent sur les méthodes de projection des frais à retenir. Pour répondre à cette problématique, nous avons choisi d\'étudier un produit d\'épargne sur lequel le suivi de la rentabilité, fortement impactée par la modélisation des frais, est devenu un enjeu croissant. En effet, l\'assurance vie, premier placement financier des Français, a longtemps profité d\'un contexte économique et financier favorable à son développement. La croissance des encours et la baisse régulière des taux d\'intérêts ont permis aux assureurs de doter la provision pour participation aux bénéfices tout en continuant de servir des rendements attractifs. Toutefois, depuis 2015, les taux d\'intérêts sont historiquement bas, et la viabilité des produits d\'assurance vie \"classiques\" est remise en question. En réponse à ce contexte économique défavorable, les assureurs mettent en place des actions pour diminuer le risque et maintenir leur rentabilité : la maîtrise des frais, passant par une analyse et une projection plus précises, fait partie de ces actions. L\'objectif de ce mémoire est de proposer une modélisation \"Best Estimate\" des frais pour chaque typologie de frais identifiée. En fonction de leurs caractéristiques, les frais seront projetés en coût unitaire, coût proportionnel ou coût fixe décroissant par palier. La modélisation retenue devra permettre de répondre aux objectifs réglementaires de solvabilité, mais également à des objectifs de rentabilité. Pour mettre en place ces objectifs, nous nous appuierons sur un indicateur de solvabilité : le ratio de solvabilité, et des indicateurs de rentabilité couramment utilisés comme aide à la décision de projets d\'investissement, la Value of In Force (VIF) et le Taux de Rentabilité Interne (TRI).

Abstract
The new prudential regime, Solvency II, was put in place on January 1st 2016. Over a year later, the first results were recorded and several topics, which had not been tackled before, have become more important. Among these subjects, the modeling of expenses in calculating technical provisions has taken on a major role because of its significant impact on the valuation of the Best Estimate. Today, the modeling practices observed in the market are not standardized and insurers ask themselves which methods for projecting expenses should be retained. To address this issue, we chose to study a savings product in which the monitoring of its profitability, strongly impacted by the modeling of expenses, has become a growing challenge. Indeed, life insurance, the first financial investment of the French population, has long benefited from a favorable economic and financial context in its development. The growth in outstanding amounts and the steady decline in interest rates have enabled insurers to provide a profit-sharing provision while maintaining attractive returns. However, since 2015, interest rates have been historically low, and the viability of \"conventional\" life insurance products is questioned. In response to this unfavorable economic context, insurers are taking actions to reduce risk and maintain profitability; controlling expenses through more precise analysis and projection is one of these actions. The purpose of this paper is to propose a \"Best Estimate\" modeling of expenses for each identified expense typology. Depending on their characteristics, the expenses will be projected in unit cost, proportional cost or fixed cost by decreasing block. The chosen modeling will have to meet regulatory solvency objectives, but also profitability objectives. To implement these objectives, we will rely on a solvency indicator, the solvency ratio, and profitability indicators commonly used as a decision-making aid for investment projects, the Value of In Force (VIF) and the Internal Rate of Return (IRR).