Mémoire d'actuariat

Rentabilité et allocation optimale de produits épargne et prévoyance
Auteur(s) DENNER-JEREZ Léa
Société Optimind Winter
Année 2016

Résumé
La directive Solvabilité II entraîne un changement dans l'appréciation de la rentabilité. En effet, le capital immobilisé reflète à présent les risques encourus par la société. De plus, les actifs sont dorénavant comptabilisés à leurs valeurs de marché. Ces changements devront être pris en compte lors du calcul de la rentabilité éléments clef lors du choix de l'intégration d'un nouveau produit. Sceptiques sur l'avenir de l'assurance-vie, les assureurs, qui avaient beaucoup misé sur le marché de l'épargne, veulent changer de cap et se diversifier.Un produit en particulier suscite toutes les convoitises : la prévoyance. Le but étant d'allouer au mieux le gain de diversification entre les risques contribuant à son apparition afin d'aider les compagnies d'assurance lors de l'investissement sur un nouveau risque. Les méthodes d'allocation peuvent constituer de véritables outils de pilotage notamment lorsqu'elles se dotent de certaines propriétés. Par exemple la méthode d'Euler permet, grâce à sa propriété de RORAC compatibilité, de définir une allocation maximisant la rentabilité. Toutefois, une compagnie qui propose à ses assurés uniquement des produits d'épargne ne pourra pas se placer de manière importante sur le marché de la prévoyance. L'établissement d'un business plan permettant d'atteindre notre objectif d'allocation est primordial. Cependant, il parait également essentiel que les capitaux alloués à chacun des produits soient stables dans le temps afin de garder un pilotage de l'activité cohérent.

Abstract
Solvency II brought changes in the way returns are perceived. Indeed, currently the capital requirement reflects risks incurred by company. Moreover, assets are now taken at the market value. Those changes should be integrated in the profitability calculation that is a real key in a new product launching project. Skeptical about life insurance, lots of insurances companies that had bet on saving products, have now to change course for most appealing fields as life insurance. Solvency ratio and gains from diversification are great decision tools to incest in a new product. Nevertheless, they are limited when we want to know the optimal allocation for this new product. In this case, capital allocation methods can be essential. Different methods will be tried in this survey. Their aim is to allocate the gain from diversification among the risks which contribute to its apparition. Some of those methods can be steering tools when they have some propriety as RORAC compatibility. Thus, Euler methods can give the allocation that maximize the profitability. Nevertheless, we have to keep in mind that a society that only propose savings products, cannot allocate a substantial part of its business to life insurance forthwith. We also have to establish a business plan that can help it to reach the optimal goal.

Mémoire complet