Mémoire d'actuariat

Intégration du risque de change au sein d'un Générateur de Scénarios économiques et impact sur la valorisation de portefeuilles d'assurance vie
Auteur(s) ORTA Laetitia
Société Milliman
Année 2019

Résumé
Pour tenir compte de son profil de risque, l'assureur doit intégrer les principaux risques auxquels il est soumis dans le processus de valorisation des composants de son bilan économique sous Solvabilité 2. Si les risques majeurs pris en compte sur la place incluent les risques de taux, d'inflation, action, immobilier ou encore de crédit, le risque de change, défini comme le risque de pertes liées à des variations adverses du taux de change, n'est que marginalement modélisé. Or, chez plusieurs acteurs, l'ACPR a requis de justifier la non-matérialité de ce risque et cette justification s'avère difficile, même lorsque la cartographie des actifs des assureurs traduit une faible proportion libellée en monnaie étrangère. Le principal objectif de ce mémoire est donc l'intégration du risque de change au sein d'un Générateur de Scénarios Économiques multidevise risque-neutre pour pouvoir répondre aux besoins de valorisation d'assureurs vie exposés à des actifs libellés en devises étrangères. Ce mémoire rappelle les fondements de la réglementation Solvabilité 2 avant de détailler les spécificités du marché des changes ainsi que les différentes modélisations possibles du taux de change ; les modèles de Garman-Kohlhagen à structure par terme de la volatilité, de Heston et de Bates sont retenus. Il est ensuite consacré à la construction du GSE multidevise en soulignant les forts impacts opérationnels impliqués par la modélisation des économies étrangères associées aux taux de change inter-économies désormais considérés. Le modèle ALM permettant d'apprécier la prise en compte d'un résultat de change au sein du processus de valorisation du bilan est présenté. Enfin, huit sensibilités de la VIF et du BE sont menées afin de décomposer les impacts de la modélisation de deux économies et du taux de change associé.

Abstract
To take into account their risk profile, insurers must integrate the main risks to which they are exposed into the process of valuing the components of their economic balance sheet under Solvency 2. While the major risks taken into account by market participants include interest rate, inflation, equity, real estate and credit risks, foreign exchange risk, defined as the risk of losses due to adverse changes in the exchange rate, is only marginally modelled. However, for several actors, the regulator has required justification for the non-materiality of this risk and this justification turns out to be difficult, even when the mapping of insurers' assets reflects a small proportion denominated in foreign currencies. Therefore, the main objective of this paper is to integrate foreign exchange risk into a multi-currency risk-neutral Economic Scenario Generator in order to meet the valuation needs of life insurers exposed to assets denominated in foreign currencies. This paper reviews the foundations of Solvency 2 regulation before detailing the specific features of the foreign exchange market and the various possible exchange rate models; the Garman-Kohlhagen deterministic time-dependent volatility, the Heston and the Bates models are selected. Besides, it discusses the construction of a multi-currency ESG whilst emphasizing the operational burden stemmed from the modelling of the foreign economies associated with the inter-economy exchange rates. It presents the ALM model in order to assess the inclusion of a foreign exchange result in the balance sheet valuation process. Finally, eight sensitivities of VIF and BE are conducted to decompose the impacts of modelling two economies and the inter-economy exchange rate.

Mémoire complet