Mémoire d'actuariat

Etude de la performance de la gestion à horizon dans le cadre de l\'épargne retraite
Auteur(s) PIERROT Quentin
Société Deloitte Tax & Consulting Luxembourg
Année 2017

Résumé
Le vieillissement de la population européenne vient mettre en péril l'équilibre des systèmes de retraite du 1er pilier, financés par répartition. Les prestations de retraite reçues au titre de l'Etat ont donc vocation à diminuer et les régimes complémentaires du deuxième pilier financés par capitalisation jouent un rôle croissant dans la constitution des pensions de retraite. Or, dans le contexte actuel de taux bas, les fonds euros n'apportent plus nécessairement un rendement suffisant aux yeux des épargnants. La question de la "bonne" stratégie d'investissement, combinant rendement et sécurité, se pose donc plus que jamais. Dans ce mémoire, nous étudions la performance de la gestion dite à horizon, gestion qui repose sur une désensibilisation progressive de l'épargne au support actions. Nous nous situons dans le cadre simplifié où des cotisations mensuelles sont investies sur une durée de 35 ans dans un univers d'investissement à 3 actifs (actions, obligations et placement monétaire). Nous comparons alors la stratégie à horizon à des stratégies plus classiques à l'aune de trois analyses. Notre première analyse consiste à réaliser un simple backtesting des différentes stratégies à partir de données historiques. Dans la deuxième analyse, nous reconstituons l'évolution de l'épargne selon les différentes stratégies à partir des données simulées par bootstrap des données historiques. Enfin, nous portons un regard prospectif sur la question posée en modélisant et simulant les rendements des différents supports d'investissement. La logique rétrospective des deux premières analyses ne permet pas de conclure à une domination de la gestion à horizon sur les stratégies d'investissement plus classique. L'analyse prospective montre en revanche que dans un environnement économique différent de celui des soixante dernières années, la gestion à horizon permet d'obtenir des rendements intéressants tout en possédant des propriétés de consolidation de l'épargne que n'ont pas les stratégies classiques aux rendements similaires.

Abstract
In Europe, demographic ageing jeopardises the equilibrium of the first pillar of the pension system, funded on a pay-as-you-go basis. Pension benefits received under this pillar thus tend to decrease and fully funded second pillar supplementary schemes have an increasing role to play. However, in a low interest rate environment, euro funds'yields are no longer attractive and finding the best investment strategy, which combines performance and security, is more pressing than ever. In this study, we review the performance of the life cycle strategy, strategy that is based on a progressive reduction of the equitiy proportion in the portfolio. We work in a simplified framework where monthly contributions are invested over 35 years in a three assets (stocks, bonds, money market) investment universe. We compare the life cycle strategy to more traditional strategies through three analyses. First, we simply backtest all the strategies based on historical data. Then, we reconstruct the different strategies using data produced by a bootstrapping of the historical data used for the backtesting. Finally, we run a prospective analysis by modelling and simulating the yiels of hte assets. The first two analyses do not reveal any domination of the life cycle strategy over traditional ones. However, the prospective analysis shows that in an economic environment that is very different from the one observed during the last sixty years, the life cycle strategy can be a good way to reach interesting yields while having a reduced volatility at the end of the investment period compared to traditional with similar yields.

Mémoire complet