Mémoire d'actuariat

Les conséquences du durcissement réglementaire lié à la baisse des taux pour un contrat d'assurance retraite
Auteur(s) FIEVEZ Manon
Société FIXAGE
Année 2018

Résumé
Ce mémoire cherche à évaluer les conséquences de l'évolution de la réglementation liée à la baisse prolongée des taux sur la solvabilité d'un assureur retraite. Afin d'adapter son calibrage au nouvel environnement de taux d'intérêt, l'EIOPA a pris cette année, des mesures d'adaptation. La première mesure étudiée est celle de l'abaissement du taux ultime ou Ultime Forward Rate (UFR). Ce taux permet la construction de la courbe des taux sans risque, il joue un rôle important dans l'évaluation des engagements en Best Estimate des assureurs ayant des passifs de long terme. La seconde révision étudiée est celle des chocs de taux dans le calcul du SCR en formule standard. La méthodologie actuelle est inadaptée à l’environnement de taux bas. L'EIOPA a proposé une nouvelle méthode de calcul combinant un choc relatif et un choc absolu permettant ainsi aux taux négatifs d'être choqués. Après avoir identifié les risques auxquels l'assureur est exposé, nous avons décomposé le SCR et étudié les différentes variations des sous-modules de risque. L'évaluation en Best Estimate des engagements a permis de comprendre l'impact de la baisse prolongée des taux sur les engagements et les fonds propres. Dans l'objectif d'évaluer l'effet de l'évolution de la réglementation, nous avons comparé le bilan initial et le ratio de solvabilité initial de l'assureur retraite aux différentes nouvelles situations. Nous avons montré que la baisse de l'UFR avait finalement peu d'effets sur le ratio de solvabilité alors que la révision des chocs de taux était très agressive notamment pour le choc à la baisse et nécessitait d'être mise en place progressivement.

Abstract
In this dissertation, we addressed the issue of the consequences in the solvency ratio of regulatory evolutions related to a prolonged period of declining interest rates. The study focuses on an insurer marketing pension policy. This year, EIOPA has taken action to adapt Solvency II calibration to a low interest rates environment. The first action we studied is the lowering of the Ultimate Forward Rate (UFR). The UFR is useful to build the risk-free yield curve. UFR is very important in the evaluation of the liabilities, especially for insurers with long-term liabilities. The second action we studied in this dissertation is the review of the interest rate risk for the calculation of an insurer's capital requirement (SCR) standard formula. The current approach does not focus on negative interest rates and is not effective when interest rates are low. EIOPA recommends new calibrations that take recent evidence, such as negative rates, into account. The effect of the EIOPA actions are analysed in Module and sub module of the SCR. The insurer assesses his liabilities "Best Estimate" thanks to the risk-free interest rate. It helps to understand how a prolonged period of declining interest rate impacts a pension insurer liabilities and equity capital. The aim is to identify the impact of regulatory evolutions, so we established a balance sheet and solvency ratio of the pension insurer in different situations (before and after regulatory evolutions). We have shown that the lowering of the Ultimate Forward Rate has little effect on the solvency ratio. On the contrary, a new calibration of interest rate risk is very important, mainly the downward shock. EIOPA recommends to phase-in the new proposal over the next three years.

Mémoire complet