Mémoire d'actuariat

Pilotage de la revalorisation d\'un régime de retraite en points relevant du Code des Assurances
Auteur(s) CHU Christelle
Société Malakoff-Médéric
Année 2017
Confidentiel jusqu'au 01/03/2019

Résumé
L'objectif de ce mémoire était d'améliorer le pilotage de la revalorisation d'un régime de retraite supplémentaire en points assuré par le groupe Malakoff Médéric et relevant du Code des Assurances, ce qui nécessite d'avoir un regard critique sur la méthodologie actuelle ainsi qu'une bonne connaissance des différentes risques et contraintes auxquels il est soumis. Les contraintes sont définies par la réglementation. Les risques qui ont nécessité une analyse approfondie afin d'améliorer le pilotage actuel sont le risque de longévité (le risque systématique et le risque mutualisable) et les risques financiers. Pour l'analyse du risque systématique, nous avons construit une table de mortalité prospective via un modèle de référence externe. La table construite étant plus prudente que la table réglementaire, nous en avons conclu que le risque de dégradation du taux de couverture d'une année sur l'autre du fait de la présence d'un risque systématique pouvait, à ce jour, être écarté. Pour l'analyse du risque mutualisable, nous avons simulé la distribution de l'engagement de l'assureur et évalué le risque via une mesure de type VaR. Nous préconisons, dans le cadre du pilotage de la revalorisation, de conserver, a minima, une marge de prudence de 136 points de base sur le taux de couverture. Pour l'analyse des risques financiers, nous avons proposé une approche stochastique (modélisation des taux via le modèle de Vasicek et des actions via le modèle de Black & Scholes). Pour éviter/limiter les probabilités d'effectuer un apport d'actifs au cours de la durée de vie du régime, il s'avère préférable de ne pas redistribuer l'intégralité de l'excédent de couverture sous forme de revalorisation mais de conserver une marge de sécurité qui permettrait d'absorber d'éventuels chocs futurs. Cette marge de sécurité pourrait être fonction de la sensibilité du taux de couverture aux variations de taux techniques et des perspectives d'évolution de ce dernier (taux qui peut être lié au taux de rendement comptable des actifs si ce dernier est inférieur à 1,5%)

Abstract
The objective of this paper was to improve the management of the revaluation of a supplementary pension scheme provided by the Malakoff Médéric group under the Insurance Code, which requires critical revieuw on the current methodology and good knowledge of various risks and constraints to which it is subjected. Constraints are defined by regulations. The risk that required further analysis to improve the current control is the longevity risk (systematic risk and mutualisable risk) and financial risks. For the analysis of systematic risk, a prospective life table was created via an external reference model. The table is more conservtive than the regulatory table; we have concluded the risk of degradation of coverage from one year to another because of the presence of a systematic risk could so far be rejected. The distribution of the commitment of the insurer was simulated and risk via VaR (Value at Risk) measurement type is assessed to perform the analysis of the mutualisable risk. As part of the steering upgrading, the risk is recommended, at least to maintain a prudent margin of 136 basis points on the coverage. Stochastic approach (modelling rates via the model of Vasicek and actions via the Black & Scholes model) is recommended fot analysis of financial risks. To avoid / limit the probability making a contribution of assets over the life of the plan, it is preferable not to redistribute the entire surplus cover in the form of appreciation but retain a safety margin that would absorb any future shocks. This safety margin could be based on the sensitivity of the coverage of the technical rate changes and evolution of the latter perspectives (rates may be related to accounting rate of return on assets if it is less than 1.5%)