Mémoire d'actuariat

Liens entre les consommations de frais de santé et l\'incapacité de travail : construction d\'un parcours de vie active et application du suivi des risques
Auteur(s) COFFARD Estelle
Société Périclès Actuarial
Année 2018
Confidentiel jusqu'au 22/06/2020

Résumé
La survenance d’un arrêt de travail est intuitivement liée à l’état de santé global du salarié, ce même état de santé pouvant être mesuré par les consommations de santé de l’assuré. Ainsi, l’étude conjointe des risques frais de santé et arrêt de travail semble utile pour mettre en place des mesures de pilotage combiné de ces deux risques. De ce fait, l’objectif de ce mémoire est d’envisager qu’une meilleure connaissance du risque arrêt de travail d’un portefeuille, en termes d’incidence et de durée de maintien en incapacité de travail, peut reposer sur l’analyse des frais de santé consommés par ce même portefeuille. Après avoir étudié de manière univariée l’incidence et le maintien en incapacité de travail (notamment avec l’estimateur de Kaplan Meier), nous étudions l’influence des variables de consommations de santé : d’une part sur l’incidence en incapacité, à l’aide d’un modèle binomial négatif challengé par un modèle à inflation de zéro, et d’autre part sur la durée de maintien en incapacité de travail, à l’aide d’un modèle à temps de vie accéléré. Ces modèles nous permettent alors de quantifier les transitions entre états et de construire un générateur de vie active. Ce générateur de vie active intègre les consommations de santé dans la modélisation du risque incapacité de travail, et la distinction activité/incapacité dans la modélisation du risque frais de santé. Les parcours de vie générés permettent alors de projeter le ratio S/P des risques, ainsi que de mettre en avant l’apport de la connaissance du lien entre les risques dans leur suivi prospectif. Enfin, nous montrons que ces connaissances peuvent également ouvrir la voie à davantage de solutions de pilotage, telles que la mise en place de programmes de prévention ou d’outils de gestion des arrêts de travail longs.

Abstract
The occurrence of a work stoppage is intuitively linked to the employee's overall state of health, the same state of health that can be measured by the insured's health consumptions. Thus, the joint study of health and work stoppage risks seems useful to put in place combined management measures of these two risks. Therefore, the purpose of this thesis is to consider that a better understanding of the risk of a portfolio's work stoppage, in terms of incidence and duration of work incapacity, may be based on the analysis of health expenses consumed by this same portfolio. After univariate study of the incidence and maintenance of work incapacity (in particular with the Kaplan Meier estimator), we study the influence of health consumption variables: on the one hand on the incidence of disability, using a negative binomial model challenged by a model with zero inflation, and secondly on the duration of maintenance in work incapacity, by means of an accelerated life time model. These models allow us to quantify transitions between states and build an active life generator. This active life generator integrates health consumptions into disability risk modeling, and the distinction between activity and disability in the modeling of health care risk. The life cycles generated then make it possible to project the S / P ratio of the risks, as well as to highlight the contribution of the knowledge of the link between the risks in their prospective follow-up. Finally, we show that this knowledge can also pave the way for more management solutions, such as the implementation of prevention programs or tools to manage long work stoppages.