Mémoire d'actuariat

Optimisation des Future Management Rules pour concilier une gestion financière long terme avec Solvabilité II : illustration avec le cas d\'une compagnie d\'assurance vie
Auteur(s) CARLIER Benjamin - FLORYZCZAK Anthony
Société SMA
Année 2017
Confidentiel jusqu'au 01/03/2019

Résumé
Le passage de Solvabilité I à Solvabilité II a remis en cause la politique de gestion financière long terme en contraignant les assureurs de gérer leur activité selon une vision courtermiste. En effet, d'une part l'horizon considéré dans Solvabilité II (coefficients de choc estimés en retenant une vision à 1 an) est beaucoup trop court compte tenu de l'horizon traditionnel de gestion d'un assureur vie. D'autre part la nécessité de valoriser les engagements dans un univers market consistent avec comme conséquence une volatilité accrue du ratio de solvabilité complique le pilotage. Pour optimiser à très court terme son ratio S2, la solution la plus rapide est une modification instantanée de la structure des placements mais elle conduit à une rupture dans la gestion financière traditionnelle de l'assureur. Nous mettons en évidence un moyen technique qui limite les effets d'une telle déformation : une modélisation fine des Future Management Rules ou futures décision de gestions (FDG). Cette modélisation permet dans notre cas de concilier Solvabilité II avec les pratiques réelles des assureurs. Ces FDG impactent la valeur du Best Estimate et également la valeur du SCR en formule standard. Afin de mesurer l'impact de l'intégration de ces nouvelles FDG, un outil a été développé. Il s'appuie notamment sur un générateur de scénarios économiques t sur un modèle ALM permettant de réaliser les calculs réglementaires du pilier I et de Solvabilité II pour une compagnie d'assurance vie en fonction de plusieurs FDG. De plus, leurs conséquences sur le long terme sont analysées par le biais d'un reporting ORSA. Il conviendrait pour un assureur de distinguer ses FDG entre celles concernant les contrats visés par le calcul du BE et les autres (affaires et primes nouvelles).

Abstract
The adoption of Solvency 2 regime called into question long term financial management policy by forcing insurers to manage their activities according to a short term view. Indeed, the horizon codidered in Solvency 2 (stress factors over a one-year period) is much too short in view of traditional management time horizon of a life insurer. Moreover the need for a market-consistent valuation of commitments with a consequential increase of volatility makes the management more complex. To optimize its solvency ratio in the very short terme, the fastest solution is an instantaneous change in the investment structure, but it leads to a break in the insurer's traditional financial management. We highlight a technical way which mitigates the effects t osuch a deformation: a fine modelling of future management rules. This modelling enables in our case to make Solvency 2 appropriate to real practices of insurers. These future management rules impact both the valuation of Best Estimate and Standard Formula SCR. In order to measure the impact of the integration of these new future management rules, a tool has been developed. It is mainly based on an economic scenario generator and on an ALM model which enable to achieve regulatory calculation of Pillar I of Solvency 2 for a life insurance company for several scenarios and future management rules. Moreover, their consequences on the long term are examined with a reporting based on an Own-Risk and Solvency Assessment (ORSA) process. It would be appropriate for an insurer to distinguish tis future managmement rules between those concerning the contracts aimed by the calculation of BE and the others (new business and new premiums).