Mémoire d'actuariat

Rentabilité et allocation d\'actifs en assurance vie
Auteur(s) AZIRI Leila
Société Suravenir
Année 2016
Confidentiel jusqu'au 29/03/2018

Résumé
Les fonds en euros dynamiques ont vu le jour il y a plusieurs années comme alternative au fonds en euros traditionnels adossés à l’actif général des compagnies d’assurance. Alors que les fonds en euros traditionnels ont une part moyenne de 80 à 90% d’obligations, la part des actifs « risqués » de ces fonds en euros dynamiques, comme les actions ou les actifs immobiliers, est sensiblement plus importante (40% voire davantage). Dans l'environnement actuel de taux bas, la performance des fonds dits "dynamiques" est d'autant plus séduisante pour l’épargnant, que ces produits respectent la même promesse que les fonds en euros traditionnels : celle de protéger le capital investi, dont la valeur ne peut jamais diminuer. Qu’en est-il pour les assureurs qui les commercialisent, et qui sont soumis au 1er janvier 2016 à la réglementation Solvabilité 2 ? Ce mémoire propose de répondre à cette question sous l’angle de la rentabilité, en procédant à l'étude au 31/12/2014 d’un portefeuille de contrats d’assurance vie multisupport de type épargne commercialisant plusieurs fonds en euros. Après avoir décrit en détail le mécanisme des contrats d’assurance vie de type épargne, le dispositif Solvabilité 2, ainsi que le modèle de projection Actif-Passif utilisé, une maquette est construite permettant, via deux indicateurs de rentabilité: le TRI (Taux de Rendement Interne) et le ROE (Return On Equity ou Retour sur fonds propres), de calculer la rentabilité du portefeuille étudié. La rentabilité est ensuite comparée à celle obtenue dans le référentiel Solvabilité 1. Sous Solvabilité 2, les résultats obtenus étant conditionnés aux hypothèses économiques initiales, ce mémoire étudie par ailleurs, la sensibilité des indicateurs de rentabilité en fonction des conditions de marché. En effet, du fait des spécificités de l’assurance vie, les contrats d’épargne sont principalement exposés aux risques de marché. De manière générale, sur les fonds dynamiques, une source d’exposition peut être identifiée : l’évolution des actifs « risqués » sujets à une certaine volatilité. Une analyse des indicateurs de rentabilité est effectuée en modifiant la part des actifs risqués du fonds en euros dynamique, dans la mesure où ces actifs apparaissent comme fortement pénalisés au regard de l’exigence en capital qu’ils génèrent dans ce nouveau dispositif. Les résultats obtenus dans le cadre de ce mémoire dépendent grandement des hypothèses considérées, tant au niveau du portefeuille que des conditions de marché. Ces derniers ne sont valables que pour le cas particulier étudié ici et ne présument en rien des résultats du marché de l’assurance en général.

Abstract
The dynamic funds emerged few years ago as an alternative to traditional euro fund backed by the general assets of the insurance companies. While traditional Euro funds have an average share of 80-90 % bonds , the share of \"risky\" assets, like equities or property, in dynamic euro funds is sensibly higher (40 % or more). In the current environment of low interest rates, the performance of funds called \"dynamic\" is especially attractive for investors , that these products meet the same promise that the funds in traditional euro funds : to protect invested capital, which the value can never decrease. What about for insurers which sell these contracts, and are subject to 1 January 2016 in the Solvency 2 regulations? This thesis proposes to answer this question in terms of profitability, by conducting the study at 31/12/2014 of a life insurance portfolio type savings commercializing several funds in euros. After describing in detail the mechanism of life insurance type savings, Solvency 2 principles and the Asset Liability Model used, a model is created, with two profitability indicators: IRR (Internal Rate of Return) and ROE (Return on Equity), to calculate the profitability of the portfolio considered. Profitability is then compared to that obtained in Solvency 1. Under Solvency 2, the results are conditioned to the initial economic assumptions, so this paper examines the sensitivity of profitability indicators based on market conditions. Indeed, due to the specific life insurance, savings contracts are mostly exposed to market risks. In general, an exposure source can be identified on the dynamics fund, the evolution of \"risky\" assets subject to some volatility. An analysis of profitability indicators is performed by changing the share of risky assets in the dynamic euro funds, since these assets appear as heavily penalized in terms of capital requirements they generate in this new regulatory environment. The results obtained in the framework of this thesis are highly dependent on assumptions considered, both at the portfolio level as market conditions. These are only valid for the specific case studied here and do necessarily indicative of results in general insurance market.

Mémoire complet