Mémoire d'actuariat

Elaboration d\'un modèle interne partiel pour le risque catastrophes naturelles selon une approche hybride
Auteur(s) PINSUN Margot
Société CCR
Année 2017
Confidentiel jusqu'au 29/07/2022

Résumé
Créé en 1982, le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles permet à tous les français d'être couvert contre les événements naturels de grande ampleur et ce, à un coût modéré. Ce régime repose sur la solidarité. Ainsi, un taux de prime additionnel est prélevé sur tous les contrats d'assurance de biens afin de financer le régime. La CCR joue un rôle clé dans ce dispositif. En effet, elle propose des couvertures de réassurance illimitées à toutes les compagnies d'assurance opérant en France. En outre, elle dispose de la garantie de l'Etat qui peut intervenir lorsque la sinistralité à la charge de la CCR dépasse un certain seuil. Afin de connaître au mieux les risques auxquels elle est exposée, la CCR a développé des modèles physiques permettant de modéliser les principaux périls pris en charge par le régime. Elle dispose également des données d'exposition et de sinistralité des cédantes qu'elle a en portefeuille. Dans ce mémoire, nous proposerons un modèle interne partiel hybride entre une approche à l'exposition et une approche historique. Ce modèle prend en compte les différentes données que nous avons à notre disposition. Les données de sinistralité historique sont privilégiées pour les faibles périodes de retour. A l'inverse, les données à l'exposition sont utilisées pour modéliser les périodes de retour élevées. Ce modèle hybride a pour but d'évaluer le plus justement possible le risque catastrophe naturelles auquel est exposée la CCR. De plus, il permet de proposer des tarifs de réassurance pour les traités stop-loss. Ce tarif prend en compte à la fois les données d'exposition des cédantes et les données de sinistralité historique. Ainsi, le tarif obtenu est en accord avec les risques souscrits et est en cohérence avec la sinistralité observée.

Abstract
Created in 1982, the Natural Disaster compensation scheme enables all French citizens to be hedged against severe natural events to a moderate coast. That scheme is based on solidarity. This way, an additional-premium rate is collected on all property insurance contracts to fund the scheme. CCR plays a key role in that system. Indeed, it provides unlimited reinsurance coverages to all insurance companies operating in France. Furthermore, CCR has State Guarantee which can intervene when CCR sinistrality exceeds a predetermined level. In order to have a better understanding of its exposure, CCR develops physical impact models which enable to modelise major natural perils covered by the scheme. CCR also has historical accounting sinistrality data for each cedant in its portfolio. In that dissertation, we suggest an hybrid partial internal model between an exposure approach and an historical approach. That model take into account different data we have at our disposal. Historical sinistrality data are used for small return periods. Conversely, exposure data are used to model high return periods. That hybrid model aims to evaluate, precisely, natural disasters losses exposure for CCR. In addition, it enables us to compute stop-loss reinsurance treaty prices. That price takes into account both cedant historical sinistrality data and exposure data. This way, the price we obtained is in line with underwritten risks and observed sinistrality.