Mémoire d'actuariat

Evaluation propre des contrats en assurance vie : Application dans le cas de cession de fonds euro
Auteur(s) CHAQCHAQ Othmane
Société Mazars Actuariat
Année 2018
Confidentiel jusqu'au 02/07/2018

Résumé
L'évaluation d'un bilan économique en assurance, qui a pour but d'estimer une valeur d'échange du bilan, permet d'homogénéiser le calcul des capitaux économiques et des besoins en solvabilité mais ne tient pas compte des spécificités de chaque entreprise d'assurance. Les sociétés d'assurance ont des objectifs stratégiques, des profils et appétits aux risques différents et peuvent intégrer leur propre vision dans l'évaluation de leurs actifs et de leur passif. Elles peuvent ensuite exploiter l'écart entre la valeur économique des éléments du bilan et leurs valeurs d'utilité dans leurs prises de décision. Dans le cadre d'un environnement de taux bas, une application de cette problématique est l'étude de la cession de contrats en euro. Le prix de cession peut intégrer la valeur économique du contrat qui est aussi son coût en matière de solvabilité (par exemple BE et Risk Margin en solvabilité mais n'est pas nécessairement égal à cette valeur. Il n'existe en effet pas de marché liquide pour les contrats d'assurance, la cession d'un contrat peut se faire de gré à gré entre deux contreparties. Les prix proposés par les deux contreparties peuvent donc intégrer leurs visions respectives en matière de risque et de performance. Le mémoire commence par la définition et la caractérisation de l'équivalent certain et de la prime de risque en théorie d'utilité puis en assurance et présente un exemple d'évaluation des équivalents certains de ses contrats. L'utilisation de ces résultats pour étudier la profitabilité d'une opération de cession des fonds euros est finalement détaillée.

Abstract
The evaluation of an economical balance sheet in insurance, which has the goal to estimate an exchange value of a balance sheet, allows the homogenization of the computation of economical value of equity and the solvency's need but does not take into account the specificities of the company. Insurance companies have different strategic objectives and risk profile and can therefore integrate their own vision in the evaluation of their assets and liabilities. They can then use the gap between the economical value of their balance sheet and their own evaluation of the risk decisions. In an environment of low interest rates, an implementation of this concept is the study of the cession of euro funds. The cession price can integrate the economic value of a contract, which is also its cost in terms of solvency but it is not necessarily equal to this value. There exists in fact no liquid market for insurance contracts, the cession of a contract can be made over the counter between two counterparts. The proposed prices by the two counterparties can then integrate the respective visions in terms of risk and performance. The thesis begins with the definition and the characterization of the certainty equivalent and risk premium in utilisy theory and in the insurance sector and presents an example of evaluating the certainty equivalent of the contracts. The use of the results to study the profitability of the operation of cession is finally explained.

Mémoire complet