Mémoire d'actuariat

L'apport des objets connectés dans la définition d'un plan de prévention en assurance santé
Auteur(s) EHUI Aman-Yah Andréa
Société Sia Partners
Année 2019

Résumé
La maîtrise des risques et l'optimisation des coûts constituent des problématiques auxquelles les assureurs en protection sociale sont confrontés depuis maintenant plusieurs années. Après avoir exploré les pistes immédiates (meilleure connaissance et anticipation des risques, maîtrise des frais), les assureurs orientent de plus en plus leurs plans stratégiques vers la prévention des risques auprès des assurés. Bien que cohérente, la mise en oeuvre de cette démarche reste complexe. La notion de prévention englobe l'ensemble des actions, attitudes et comportements qui tendent à limiter la survenance de maladies ou de traumatismes ainsi qu'à maintenir / améliorer la santé des individus. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer de données nouvelles, de les capter et de les interpréter, afin de pouvoir notamment : - identifier le type d'actions préventives à effectuer ; - identifier les individus cibles dans les démarches préventives ; - observer et mesurer l'impact d'un plan de prévention. De telles données peuvent être mesurées quotidiennement à l'aide d'objets connectés. Se basant sur ces éléments, l'étude ici menée a pour objectif, en premier lieu, de créer des indicateurs de mode de vie permettant d'expliquer des comportements particuliers ou atypiques. Ces indicateurs viseront à classer les individus afin de cibler les actions à engager, puis à observer l'impact et l'efficacité d'une action prévention qui serait mise en place. En outre, le système de protection sociale français porté par la Sécurité Sociale et les assureurs souhaite passer d'un système curatif vers un système préventif. L'objectif de ce mémoire est ainsi de montrer dans quelle mesure les objets connectés peuvent être utilisés afin de définir un programme de prévention santé.

Abstract
Risk control and cost optimization are issues that social protection insurers have been facing for several years now. After exploring immediate avenues (better knowledge and anticipation of risks, cost control), insurers are increasingly focusing their strategic plans on risk prevention for policyholders. Although consistent, the implementation of this approach remains complex. The notion of prevention encompasses all actions, attitudes and behaviours that tend to limit the occurence of diseases or injuries as well as to maintain / improve the health of individuals. To do this, it is necessary to have new data available, to capture and interpret them, in order to be able to - identify the type of preventive actions to be taken ; - identify target individuals in preventive approaches ; - observe and measure the impact of a prevention plan. Such data can be measured daily using connected objects. Based on these elements, the study conducted here aims, in the first instance, to create lifestyle indicators to explain specific or atypical behaviours. These indicators will aim to classify individuals in order to target the actions to be taken, and then to observe the impact and effectiveness of a preventive action that would be implemented. In addition, the French social protection system supported by the Social Security and insurers wishes to move from a curative system to a preventive system. The objective of this thesis is to show to what extent connected objects can be used to define a healtlh prevention program.

Mémoire complet