Mémoire d'actuariat

Allocation stratégique d\'actif pour un contrat d\'assurance retraite soumis à Solvabilité II. Perspectives offertes par le FRPS
Auteur(s) LERNOUT Marine
Société FIXAGE
Année 2017
Confidentiel jusqu'au 15/12/2018

Résumé
Depuis le 1er janvier 2016, les activités d'assurance, y compris les activités françaises de retraite par capitalisation, sont soumises à la Directive européenne Solvabilité II. Cette réforme prudentielle a transformé en profondeur les méthodes d'allocation d'actif et d'évaluation des risques. Solvabilité II a également créé un déséquilibre entre les exigences applicables aux activités de retraite professionnelle supplémentaire françaises, soumises à SII, et les exigences prudentielles dont relèvent les fonds de pension européens. En France, la loi Sapin 2, dont les modalités d'application ont été précisées courant 2017, prévoit la création d'une nouvelle catégorie d'organismes dédiés à l'activité des retraites professionnelles supplémentaire : les FRPS (Fonds de Retraite Professionnelle Supplémentaire). La création des FRPS vise à répondre aux critiques des assureurs qui jugent le cadre de Solvabilité II inadapté aux engagements de retraite. Ce mémoire a pour objectif de définir une méthode d'allocation stratégique d'actif pour un contrat d'assurance retraite professionnelle supplémentaire sous Solvabilité II au 31/12/2016, et propose une réflexion sur les perspectives offertes par la création des FRPS. Nous menons dans un premier temps une étude de sensibilité de l'allocation d'actif à différentes variables financières grâce au modèle de gestion actif-passif introduit par Leibowitz, qui présente l'avantage de s'intéresser aussi bien à l'actif qu'au passif d'un fonds de pension. Nous développons ensuite une méthode de projection du bilan prudentiel et du ratio de solvabilité à horizon 10 ans, basée sur la technique des simulations stochastiques dans les simulations stochastiques (SdS). A partir de ces éléments, nous présentons finalement une frontière efficiente, inspirée de la théorie moyenne-variance de Markovitz afin de déterminer une allocation d'actif optimale pour le contrat retraite. Tout au long de ce mémoire, nous étendons notre réflexion aux FRPS et formulons certaines hypothèses quant à leur sur le capital réglementaire, l'allocation d'actif et l'appétence au risque. Ce travail nous permet d'élaguer les angles d'analyse des FRPS et d'introduire la possibilité d'une étude séparée plus approfondie et dédiée à ces véhicules, qui viendrait confirmer ou infirmer nos pistes de réflexion.

Abstract
Since 1st January 2016, insurance activities, as well as activities relating to French funded pensions, are subject to the Solvency II European Directive. This prudential legislative reformm has deeply transformed asset allocation and risk assessment methods. Solvency II has also generated discrepancies between the regulations driving French occupational pensions, subject to SII, and prudential requirements that apply to European pension funds. In France, the Sapin 2 law, the implementation of which has been sepcified in 2017, formalises the creation of a new type of vehicle dedicated to the occupational pensions system, known as "Fonds de Retraite Professionnelle Supplémentaire" (FRPS). With the FRPS, lawmakers soughy to respond to critics from insurers, who considered the Solvency II framework inadequate for the management of pension obligations. This paper looks to define a strategic asset allocation method for occupational pension schemes under Solvency II as of 31/12/2016, and examines the possible applications of the newly created FRPS and the prospects they offer. We start analysing the sensitivity of asset allocation to different financial variables through the Leibowitz Asset-Liability Management model, which hokds the advantage of considering both the assets and liabilities of a pension fund. We then develop a prudential balance-sheet projection method and the 10-year solvency ratio projection, based on the nested stochastic modelling approach. From these results, we then present an efficient frontier, inspired from Markowitz's theory of mean-variance, in order to selec an optimal asset allocation for each pension scheme. Throughout this paper, we extend our reasoning to the FRPS, and draw up a number of hypotheses and interpretations relating to their impact on legal capital requirements, asset allocation and risk aversion. This process enables us to narrow down the different interpretation angles on the FRPS, and to introduce the prospect of a separate and dedicated in-depth study of these vehicles, which would test and verify our observations.