Mémoire d'actuariat

Etude du risque de longévité dans le portefeuille de rentes des Assurances du Crédit Mutuel
Auteur(s) ISABEY Marie
Société Assurances du Crédit Mutuel
Année 2018
Confidentiel jusqu'au 07/11/2020

Résumé
L'allongement de l'espérance de vie pour les hommes et les femmes en France est une préoccupation majeure tant sur le plan démographique qu'assurantiel. En effet, ceci présente pour les assureurs un risque qui pèse particulièrement sur les rentes viagères dont la durée de versement va s'accroître : il s'agit du risque de longévité. Afin d'analyser ce risque, les compagnies d'assurances s'intéressent à la mortalité de leurs assurés. Ce mémoire repose sur l'évaluation de la mortalité des rentiers issus d'un portefeuille d'une compagnie d'assurance. L'approche la plus commune pour ce type d'évaluation est la construction de tables de mortalité d'expérience. Dans l'étude effectuée, les données d'expérience sont issues du portefeuille de rentes des Assurances du Crédit Mutuel. Tout d'abord, nous avons étudié un sous-échantillon de ce portefeuille constitué des anciens salariés du groupe Crédit Mutuel-CIC. Le but est de vérifier si la mortalité sur cette population est atypique. Ceci se fait en construisant une table de mortalité du moment. Ensuite, nous avons analysé l'évolution dans le temps de la mortalité des rentiers à travers la construction d'un table prospective. Pour ce faire, nous avons appliqué des modèles d'ajustement et de projection de la mortalité estimée sur le portefeuille. Pour finir, nous avons quantifié l'impact de l'évolution simulée sur la tarification d'un contrat à garantie de table. Ceci se fait en remplaçant les tables de mortalité utilisées actuellement dans le modèle de tarification par celles prospectives à partir du portefeuille.

Abstract
The life expectancy increase for men and women in France is a major demographic and insurance-related concern. Indeed, it represents a heavy risk for insurance companies, especially with the life annuity rents which should be payed for longer periods of time: it is the longevity risk. To analyze this risk, insurance companies take a closer look on the mortality of their policyholders. This thesis revolves around the estimation of the mortality of annuitants in the rents portfolio of an insurance company. The commonly used process to make this kind of estimation is the construction of experience-based mortality tables. In the following study, the experience-based data is taken from the rents portfolio of the Assurances du Crédit Mutuel. First of all, we studied a fragment of this portfolio, made of former employees of the Crédit Mutuel-CIC industrial group. The goal is to verify that the mortality of this subset is atypical. This is done by building a static mortality table. Then, we analyzed the mortality of annuitants over time by building a prospective table. To achieve this, we will applied fit models and porjections of the estimated mortality upon the portfolio. Finally, we quantified the impact of the simulated evolution on the price scale of a contact guaranteed table. This is done by replacing currently used mortality tables in the price scaling model by the prospective ones created from the portfolio.