Mémoire d'actuariat

Pilotage et étude de rentabilité d'un contrat de prévoyance collective
Auteur(s) EBER Victor
Année 2017

Résumé
Après deux années dédiées aux marché de la Santé suite à l'adoption de l'Accord National Interprofessionnel de 2013, la prévoyance est un des secteurs promettant un fort potentiel de croissance pour les acteurs des assurances de personnes. L'ANI prévoit, la fin des clauses de désignation de l'organisme assureur au sein de la branche, pouvant entrainer une libéralisation progressive du marché de la prévoyance. Pour des raisons réglementaires et historiques, les couvertures santé sont donc fortement représentée au sein des entreprises, à l'inverse de la prévoyance, qui couvre des risques plus lourds et plus longs, et est donc plus complexe à mettre en place, malgré une réalité effective du besoin et du service très forte. La prévoyance prend en charge en majorité les risques de décès et d'arrêt de travail. Pour l'assureur, il devient primordial de pouvoir maitriser et piloter ces risques afin d'optimiser à la fois son résultat technique mais aussi son besoin en capital. Afin de piloter et d'étudier la rentabilité de tels contrats, un assureur de prévoyance collective a été modélisé. Trois entreprises souscriptrices aux profils différents ont été définies et une projection de leur effectif dans le temps a été effectuée. Sur cette base, à chaque pas de temps, la construction du compte de résultat et le calcul de capital de solvabilité requis ont ensuite été établis. L'implémentation d'un mécanisme de partage des bénéfices financiers entre l'assureur et les entreprises souscriptrices a été menée et son impact sur les éléments techniques et prudentiels a été étudié.

Abstract
Two years after being focused on the Healthcare market folllowing the adoption of the National Interbranch Agreement in 2013, protection insurance is one of the sectors promising strong growth potential for life and health insurance companies. The agreement states the end of the designation clauses of the insurer within the industry, which may lead to a gradal libaralization of the protection insurance market. For regulatory and historical reasons, health cover is consequently strongly represented within companies, in contrast to protection insurance, which covers heavier and longer-term risks, and is therefore more complex to implement, despite a reality effective need and very strong service. Most of provident insurance contracts cover the risks of death and work stoppages. For the insurer, it is essential to be able to manage and control these risks in order to optimize both its technical result and its solvency capital need. in order to manage and study the profitability of such contracts, an insurance company marketing death, inability and disability coverage has been modeled. Three subscriber firms with different profiles were defined and a projection of their staff over time was carried out. On this basis, the construction of the profit and loss account and the calculation of the required solvency capital have been established at each time step. Implementation of a benefice sharing mechanism between the insurer and the underwriters has been carried out and its impact on the technical and prudential elements has been studied.

Mémoire complet