Mémoire d'actuariat

Analyse de la consommation complémentaire santé des seniors
Auteur(s) SIMOND Robin
Société GALEA & Associés
Année 2017
Confidentiel jusqu'au 05/09/2019

Résumé
Les dépenses de santé peuvent représenter, pour les seniors, un risque économique et donc sanitaire. En comparaison avec leur période d'activité, les retraités ont des dépenses de santé plus élevées, et des revenus plus faibles. Deux portefeuilles complémentaires sont étudiés dans ce mémoire. La première mutuelle couvre ses adhérents dans le cadre d'un contrat collectif obligatoire pour les actifs et facultatif pour les retraités et les ayants droits. La seconde mutuelle propose divers contrats de niveaux de garanties moins élevés, essentiellement en collectif mais également en individuel. La "consommation" complémentaire santé des assurés de ces deux mutuelles est modélisée en simulant sur les différents postes considérés la probabilité de consommer au moins une fois dans l'année et la charge annuelle de consommation sachant que l'individu a consommé. Les modélisations ont été réalisées à travers des modèles linéaires généralisés et des arbres de régression. Les résultats de ces modèles sont comparés sur une base de validation. La modélisation met en évidence une évolution des besoins en santé des seniors avec l'âge. Ces besoins sont en particulier tournées vers le dentaire et l'optique chez les plus jeunes d'entre eux, puis principalement vers la médecine générale, la pharmacie et également les prothèses. Enfin, le poste hospitalisation prédomine aux grands âges. L'âge apparait particulièrement discriminant dans l'explication de la probabilité de consommer tandis que le niveau de garantie intervient principalement dans les coûts de consommation. La région de l'assuré joue un rôle non négligeable sur les deux composantes. Les autres facteurs de risques se révèlent peu significatifs.

Abstract
Healthcare expenditure may represent for the seniors an economic risk and therefore a health risk. In comparison with their period of activity, the retirees spend more on health and have lower earning. Two complementary portfolios are studied in this report. The first mutual insurance covers its members within the framework of a compulsory collective contract for the workforce and an optional contract for the retirees and the right-holders. The second mutual insurance provides a variety of contracts with lower levels of coverage, these contracts are mainly collective but also individual. The consumption in supplementary health insurance by the insured people of these two mutual insurances is modelized by simulating on the different health risks considered the probability of consuming at least once during a year and the expense from the annual consumption. The models have been realized through generalized linar models and regression trees. The results are compared on a validation basis. The modelization highlights an evolution of the seniors' health needs with age. These needs are particularly oriented towards optical and dental care for the youngest of them, then mainly towards general medical practice, pharmacy and the prosthetics too. Finally, hospitalization prevails at advanced ages. Age appears to be a particularly discriminating factor in the explanation of the probability of consuming whereas the level of assurance mainly affects the costs of consumption. The insured person's redisence plays a noteworthy role on both components. The other risk factors turn out to be quite negligible.