Mémoire d'actuariat

Arbitrage entre mutualisation et segmentation : le cas des assurances dommages de collectivités
Auteur(s) ROSSARD Benjamin
Société SMACL
Année 2017
Confidentiel jusqu'au 30/03/2019

Résumé
Ce mémoire a pour objectif de revoir le modèle de tarification des assurances aux collectivités. Afin d'alléger la présentation nous avons décidé de nous restreindre à la garantie dommage aux biens. La difficulté de ce type de tarification est de modéliser une forte hétérogénéité des risques tout en respectant les contraintes métiers. Afin de décomposer le problème, nous avons décidé de distinguer une hétérogénéité faible et une hétérogénéité forte. L'hétérogénéité faible est modélisée à l'aide d'un modèle linéaire généralisé. L'hétérogénéité forte est modélisée à l'aide de la théorie de la crédibilité. Nous proposons au final un modèle de tarification original qui mêle GLM et crédibilité. Un autre apport de ce mémoire est de proposer une méthode afin de déterminer les différents seuils à partir desquels on décide de mutualiser ou de segmenter. Nous proposons également une méthode pour construire un indice de revalorisation des biens assurés propre à notre portefeuille. Le nouvel outil permet une meilleure tarification des risques sans pour autant déstabiliser l'équilibre financier du portefeuille.

Abstract
This dissertation aims to build a new pricing tool for insuring local authorities and communities. To streamline calculations, we decided to focus on a particular warranty: damage insurance. The most important difficulty we face is to model risks with a high level of heterogeneity: a weak heterogeneity and a strong heterogeneity. we use a GLM model to deal with weak heterogeneity and the credibility theory to deal with strong heterogeneity. Finally, we mix these two models to get an original pricing tool. We also propose a method to determine the thresholds between risk pooling and risk segmentation and a property revaluation index. The new pricing tool gives a better risk assessment with respect to financial stability of the insurance portfolio.