Mémoire d'actuariat

PRIIPs : Impacts liés aux simplifications de modélisation sur le fonds euro
Auteur(s) MATEOS Anaïs
Société OPTIMIND
Année 2018

Résumé
La norme PRIIPs (Packaged Retail and Insurance-Based Investment Products) impose aux assureurs et asset managers de produire des documents d'informations précontractuels indiquant les scénarios de performance ainsi que l'impact des coûts qui seront imputés aux produits sur lesquels le souscripteur souhaite investir. Ces documents, qui doivent être publics, ont pour enjeu d'informer les investisseurs de détail de manière claire et précise ce qui peut avoir un impact sur le volume d'affaires nouvelles. Cette étude s'est attachée à étudier la modélisation nécessaire à la production des documents pour le fonds euros. Afin de pouvoir étudier ce fonds et les taux servis estimés qu'il va procurer, il convient de générer les rendements des actifs qui le composent afin de les intégrer par la suite dans un modèle épargne. Pour ce faire, la réglementation impose un bootstrap ajusté, qui sera mis en œuvre dans cette étude. Cependant, il est d'usage de dire que "les performances passées ne préjugent pas des performances futures". Ce mémoire a donc tenté de challenger la méthode du bootstrap par un GSE (Générateur de Scénarios Economiques) monde réel avec les modèles les plus utilisés sur la place. Pour finir, une analyse des sensibilités des rendements annuels moyens estimés a été réalisée selon trois axes : la granularité d'historique, la profondeur d'historique et l'allocation d'actifs choisie. Ainsi, le bootstrap PRIIPs s'est avéré moins sensible que le GSE monde réel au changement de granularité d'historique. Cependant, le GSE monde réel est moins sensible aux changements de profondeur d'historique et d'allocations d'actifs que le bootstrap PRIIPs. De plus, la norme laisse le choix sur la profondeur d'historique à prendre pour calibrer le bootstrap PRIIPs. Cependant, cette étude a montré que plus l'historique est profond, plus il intègre des taux élevés et donc plus les taux servis estimés seront élevés.

Abstract
Under the PRIIPs (Packaged Retail and Insurance-Based Investment Products) standard, insurers and asset managers have to produce pre-contractual documents indicating performance scenarios as well as cost impact that would be imputed to the products on which the subscriber wants to invest. Thanks to those documents, that should be public, the retail investor would be clearly informed which can have an impact on the new business volume. The main aim of this survey is to analyze models used in the euro funds. For studying this fund as well as estimated served rates that it would be possible to get, asset returns that compose it are generated to integrate them afterward into an ALM (Asset and Liability Management). For this purpose, an adjusted bootstrap is imposed by the standard. Nevertheless, as it is often said in finance “the past performances do not prejudge future performances”. This study tries to challenge methods of bootstrap by a real world ESG (Economic Scenario Generator). Using ESG for estimate their asset returns, insurers could clearly capitalize on existing one. That’s why, the choice of the implemented models is based on the most used models of place : Merton for the actions and the real estate and Vasicek for the rates. Finally, an analysis of the sensibilities of the average annual yields estimated was realized according to three axes: the granularity of history, the depth of history and the chosen allocation of assets. Thanks to this analysis, the less sensitive method by axe would be highlighted. Thus, the real world ESG is less sensitive to the history’s depth changes and to the asset’s allocation, than the bootstrap PRIIPs. Moreover, the choice of the history’s depth using for the calibrate of the bootstrap is given by the standard. However, this study showed that the deeper the history, the higher the rate, and hence the higher the estimated rates served.

Mémoire complet