Actualités

Partager sur :

Découvrez la table ronde « Quelle déformation du risque en situation extrême»

19 mai 2021 Focus
Vue 546 fois

Table ronde « Quelle déformation du risque en situation extrême ».

Le mercredi 15 juin 2021 – 12h-13h

La modélisation des risques en situation extrême s’appuie généralement sur des jugements d’experts par essence. En effet, ces évènements se caractérisent par une fréquence faible mais un impact fort.  L’observation continue, en mesurant régulièrement l’exposition des portefeuilles, est une obligation pour tenir compte de l’évolution des impacts dans le temps de ces phénomènes dont la complexité et l’imbrication semblent sans limite.

Des crises financières, économiques et sociales, des catastrophes naturelles, des attentats, des cyberattaques, des pandémies – ou plus grave la combinaison de plusieurs évènements –, autant de risques auxquels le secteur de l’assurances doit faire face et mesurer.

Les échanges traiteront du comportement des risques qui tendent à se déformer et à réagir conjointement dans les situations extrêmes. Ils porteront sur les expériences constatées lors des crises passées, la crise actuelle liée au COVID19 et sur les implications et perspectives que cela amène. En outre, les aspects évoqués seront tant sur les phénomènes, leur identification, leur assurabilité et les moyens de les diversifier tant au niveau des assureurs/réassureurs qu’au niveau de la société en général.

Cette table ronde va permettre la rencontre de quatre experts reconnus pour partager et échanger sur ces phénomènes :

 Laure Châtel, Marie-Catherine Sarraudy, Pierre-Henri Floquet et Pierre Valade.

 

Laure Châtel est directrice Grand âge Autonomie de CNP Assurances. Actuaire certifiée de l’Institut des actuaires et diplômée de l’Institut de Science Financière et d’Assurances, elle a débuté sa carrière en 1996 à la Mutualité Fonction Publique (MFP). En 2000, elle a intégré le groupe de réassurance SCOR, d’abord en qualité de responsable du marché des mutuelles puis, en 2007, a étendu son périmètre de responsabilité à l’ensemble des acteurs de l’économie sociale. Elle a rejoint CNP Assurances, en janvier 2016 pour devenir en avril 2018 directrice du département économie sociale au sein de la business unit protection sociale et services de CNP Assurances.

Marie-Catherine Sarraudy est directrice générale adjointe en charge du pilotage économique de Cardif IARD, la filiale non-vie de BNP Paribas et vice-présidente de la commission IARD de l'Institut des actuaires. Ingénieure et actuaire certifiée de l’Institut des actuaires, elle a une longue expérience acquise dans différentes compagnies d'assurance (AXA, HSBC Insurance & Coface) et dans des cabinets de conseil en actuariat comme Towers Watson.

Pierre-Henri Floquet, actuaire certifiée de l’Institut des actuaires, est un financier avec 26 ans d’expérience, partagées entre le secteur public (Direction du Trésor, CADES, Mécanisme Européen de Stabilité) et le secteur privé (Crédit Agricole CIB), et une alternance entre des périodes d’activité relativement intenses sur les marchés de capitaux, souvent au cours de crises financières, et des périodes plus analytiques consacrées au développement de modèles et d’outils opérationnels, particulièrement dans le domaine de la gestion actif passif. Pierre-Henri a été dernièrement directeur actif-passif et prêts dans une institution européenne créée pour gérer les conséquences financières de la crise de zone euro, avant de se lancer cette année dans un projet entrepreneurial.

Pierre Valade a rejoint Aon en 2015. Il a 20 ans d'expérience en actuariat. Il était responsable des études de risques et des risques transversaux à l'ACPR puis responsable de la stratégie, de la gestion et du SCR des risques au sein de l'ORSA de BNP Paribas Cardif. Actuaire certifié de l’Institut des actuaires, il est membre du CERA, expert ERM, président de la Commission ERM de l'Institut des actuaires.

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.