News

Partager sur :

L’Actuariel 50 est en ligne !

28 septembre 2023 Focus
Vue 758 fois

Déjà sur lactuariel.fr : le 50e numéro du magazine professionnel de l’actuariat, qui dédie sa couverture aux transitions en sol mineur… et ses pages à bien d’autres. Parce qu’« il y a urgence à n’être sobres ni d’idées ni de volonté » : découvrez l’éditorial en avant-première !

Sobriété. A la faveur des bonnes résolutions prises à la rentrée, le mot, qui s’est fait une place dans le vocabulaire quotidien des milieux avertis de la nécessité de transiter vers de nouveaux modèles, ruisselle vers le particulier. Soyons sobres dans nos manières de consommer, de nous déplacer, de produire. Au nom de la préservation du climat (en attendant d'oser clairement dire « de notre espèce »), réorientons massivement nos choix collectifs – professionnels et sociétaux – et individuels vers des stratégies innovantes, durables. Et surtout sobres. L’injonction est forte (et nécessaire), mais elle se heurte aux lois de la physique : l’inertie ne l’est pas moins. Entre l’intégration de l’idée, les possibilités de choix, les moyens d’y parvenir, l’obtention de résultats, l’observation concrète de progrès, le chemin méandre et le temps est long. Deux prémisses qui ne sauraient que stimuler une pensée actuarielle.

Dans notre numéro de rentrée, la sobriété s’invite en filigrane. Réponse matérielle à notre besoin d’immatériel, la demande en métaux tirée entre autres par les usages numériques stimule une industrie minière aux impacts considérables. Nous consacrons notre dossier de une à l’indispensable transition d’un secteur au cœur de toutes les autres, où l’appétit gargantuesque de la production percute encore l’objectif de sobriété des usages finaux. Autre injonction, autre dossier : si la finance doit être durable, l’investisseur responsable existe-t-il ? À l’épreuve des faits, des biais, des (in)opportunités, son profil reste volatil qu’il soit individuel ou institutionnel. Recherche de profit et sobriété (dans le résultat attendu) restent comme eau et huile, immiscibles... à moins qu’un mouvement déterminé n’en vienne modifier le comportement ? Tout comme le régulateur, au travers de l’AI Act sur lequel revient notre troisième dossier, qui entend cadrer l’un des élans technologiques les plus foisonnants, de promesses comme de risques, des dernières décennies ? Confronté aux ambivalences du projet le secteur assurantiel y trouve un nouveau challenge à relever. Un de plus.

Face à ce foisonnement de transitions nécessaires, L’Actuariel se veut un stimulant à une pensée ouverte, terrain de la construction de nouveaux possibles. En cette rentrée, prenons donc un contrepied : il y a urgence à n’être sobres ni d’idées ni de volonté.

Rappels :

  • Les principaux dossiers et articles de L’Actuariel sont disponibles en ligne sur son site, dont l’accès est libre pour tous les actuaires membres de l’Institut (pour toute question/problème de connexion : contactez-nous à l’adresse abonnement@lactuariel.fr).
  • Envie de contribuer ? Vos propositions d’articles et de tribunes peuvent être adressées à redaction@lactuariel.fr



Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.