Actualités

Partager sur :
16 septembre 2020
Événements

L'intelligence artificielle peut-elle être éthique ?

Vue 362 fois

Ses usages couvrent la majeure partie des activités des banques et des assurances. Dans un sondage réalisé en 2018, quatre actuaires sur cinq considéraient l’Intelligence artificielle comme une dimension nouvelle du métier. Mais quid de son éthique ?

Qui nous parle ?

Gwendal Le Grand, secrétaire général adjoint de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), est officier de liaison du CEPD (le groupe des CNIL européennes) vers l’"ISO" qui développe les normes internationales dans le domaine de la protection des données, et le représente au groupe consultatif de l’Agence européenne de cybersécurité (ENISA).
Blandine Chaghal, qui a rejoint le Comité exécutif d’Aviva France en 2018 pour prendre la tête des activités « Direct », est en charge du développement commercial d’un portefeuille de 960 000 clients particuliers, après deux décennies de carrière dans le conseil comme à différents postes opérationnels et stratégiques dans l’assurance.
Fanny Pouget évolue dans le secteur de l’assurance depuis plus de 20 ans. Avant de rejoindre le cabinet Milliman à Paris en 2020 pour prendre en charge le département analytics, elle a entre autres été directeur en charge du développement et du déploiement des plateformes big data et de solutions data analytiques au sein du Data Innovation Lab, et directeur des opérations d’AXA Next, entité innovation groupe d’AXA.

De quoi ?

« L’intelligence artificielle peut-elle être éthique ? » - Table-ronde

Quand ?

Lundi 9 novembre 2020, à 11h30.

Où ?

Par webconférence.

 

JE M’INSCRIS




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.