Actualités

Partager sur :
29 mai 2020
Le coin des GT

Focus sur le GT Assurance des emprunteurs

Vue 382 fois

Anne-Gaël Lugand et Vincent Roger, responsables du groupe de travail, vous présentent le fonctionnement du GT Assurance des emprunteurs lancé fin 2019.

3 QUESTIONS À ... 

 

 

Comment s’organise le GT ?

Anne-Gaël Lugand – Vincent Roger : Nous avons proposé un thème de GT, l’assurance des emprunteurs, peu traité dans la littérature actuarielle mais représentant un marché significatif. Le pilotage du GT en binôme nous paraît très intéressant, nous avons tous deux une forte expérience professionnelle sur le marché et nos expériences sont complémentaires. Au lancement, nous avons présenté le fonctionnement du GT et les règles de bonne conduite lors d’une réunion plénière.

Le choix des sujets à traiter a été laissé aux membres du GT, nous avons utilisé un sondage pour déterminer 6 thèmes intéressants pour les membres. Nous avons ainsi constitué 6 sous-groupes, chaque membre ayant l’obligation de s'inscrire dans au moins un sous-groupe et au maximum 3 afin que chacun puisse contribuer efficacement. Dans chaque sous-groupe, deux responsables sont identifiés, des réunions organisées toutes les 6 semaines, l’ordre du jour et le compte rendu de chaque réunion sont diffusés aux membres.

Nous bénéficions également du relais efficace des salariés de l’Institut pour l’organisation des réunions à distance et le suivi de la participation.

 

 

Quels sont les travaux en cours et les projets du GT ?

Il n’y a pas de règle, le choix des sujets est laissé à discrétion des membres dans chaque SGT. L'idée est que chacun propose les sujets qui l'intéressent et trouve un binôme pour travailler avec lui. Par exemple modélisation, étude d'impact, benchmarks (français et européen), élaboration de guides de bonne pratiques, proposition de recommandations professionnelles.

Nous pilotons également des études avec des partenaires externes : par exemple, avec le BCAC pour l'étude des niveaux 3 AERAS, avec l’INCa / INserm sur la morbidité post cancer.

 

 

Pourquoi vous impliquez vous au sein de l’IA ?

Anne-Gaël Lugand : Je suis intéressée par les échanges entre pairs sur des sujets de fond, peu approfondis en entreprise. C’est aussi l’occasion d’améliorer mes connaissances techniques. La diffusion des connaissances est aussi un sujet important. La restitution des travaux concerne des problématiques opérationnelles qui permettra d’élargir son champ de compétences.     

Vincent Roger : Je m’implique à l’Institut par intérêt personnel et professionnel.
Par intérêt personnel car cela me permet de partager avec mes pairs à propos d’un sujet peu traité par la littérature actuarielle.
Par intérêt professionnel car nous proposons des normes / standards de place pour sécuriser le travail des actuaires sur certains sujets, nous sommes force de proposition pour faire évoluer les pratiques, améliorer la connaissance du risque, et nous essayons d’attirer les jeunes actuaires.



3 Commentaires

Eric LASAYGUES (ISFA 1997)
Il y a 1 mois
Très bonne synthèse, merci ! A quand les premières publications ? Nous sommes sans doute nombreux à souhaiter être associés aux premiers résultats des SGT.
Vincent ROGER (ENSAE 1992)
Il y a 1 mois
Encore un peu de patience Eric ! Plusieurs guidelines et études sont en cours de réalisation par les 79 contributeurs des 6 SGT. Premières restitutions publiques en octobre/novembre.
Yann RIBOURG (CNAM 2006)
Il y a 1 mois
Des années dans la discrétion... L'assurance emprunteur se laisse désirer Eric !
Je rejoins Vincent : groupe et sous groupes dynamiques. Les idées et les propositions fusent. Une belle cuvée à mon avis :)

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.