Liste des articles
Vue 172 fois
26 septembre 2011

Assurance et réassurance

Des modèles spécifiques


À leur demande, les assureurs et les réassureurs font l’objet de notations spécifiques de la part des agences. Toutefois, contrairement à l’analyse corporate et plus encore souveraine, ce n’est pas le risque de crédit qui est décortiqué, mais la solidité financière de l’entreprise, sa capacité à faire face à ses engagements, au travers du Financial Strength Rating (FSR). Les huit critères les plus fréquemment utilisés par les agences sont :
• l’environnement économique du secteur
• le positionnement de l’entreprise par rapport à la concurrence
• la crédibilité du management et le bien-fondé de sa stratégie
• le risk management et la culture du risk management en interne
• la performance opérationnelle
• la cohérence et la qualité du portefeuille
• la liquidity : credit facility, capacité à honorer ses engagements, à générer du cash-flow…
• la flexibilité financière.
Ainsi, au risque de crédit se substitue, pour l’assureur, la solidité de sa politique de réassurance. La notation du réassureur est donc un facteur d’évaluation important.

Articles liés